Alpes de Haute-Provence : depuis un an, les socioprofessionnels travaillent sur la fête des morts

Alpes de Haute-Provence : depuis un an, les socioprofessionnels travaillent sur la fête des morts

SUR LA ROUTE / Elle se tiendra à Barcelonnette du 31 octobre au 2 novembre. Pour l'occasion, les vitrines seront décorées, il y aura également des ateliers de maquillage

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Vitrines décorées, ateliers de maquillages, etc.. Depuis un an, les socioprofessionnels travaillent sur la fête des morts à Barcelonnette. Un événement qui se veut culturel mais qui doit également permettre de dynamiser l’arrière-saison, c’est en tout cas l’objectif pour les professionnels de la commune. « Cette fête des morts c’est un véritable plus, elle permettra au public extérieur de découvrir la ville tout en participant à différentes animations » souligne sur Alpes 1 Laura Contournet, responsable de Ciné Ubaye. Deux films seront d’ailleurs proposés sur cette thématique La légende de Manolo et 007 Spectre .

 

Mardi : Dia de los Muertos, une fête inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Elle sera célébrée du 31 octobre au 2 novembre 2018 à Barcelonnette. Une première sur la commune. Un événement qui a été décidée il y a un peu plus d’un an, « on réfléchissait à la manière d’améliorer la perception et les échanges avec le Mexique, on est arrivé à parler de la fête des morts » explique sur Alpes 1, le maire Pierre Martin-Charpenel.

Des Mariachi seront notamment présents pour animer les rues de la ville. « Ça nous permet de caractériser entre davantage notre proximité avec le Mexique, et c’est quelque chose d’authentique » souligne l’édile.  

 

Lundi : Barcelonnette lance sa fête des morts. Un événement inspiré des traditions mexicaines qui se tiendra du 31 octobre au 2 novembre. Il s’agit de dynamiser l’arrière-saison en proposant des événements, « on voulait proposer des animations de qualité pour les touristes et les habitants" souligne sur Alpes 1, Diane de Chilly, d’Ubaye Tourisme. « Cette fête est célébrée tous les ans au Mexique, elle est héritée de la période préhispanique. Les Aztèques célébraient à l’origine cette fête des morts et ils faisaient quelque chose de très joyeux. Pour eux, la mort n’était pas la fin mais une étape vers une autre vie »  explique Diane de Chilly. Une fête des morts que Barcelonnette a voulu mettre en place sur son territoire du fait des liens qui unissent la vallée de l’Ubaye au Mexique, «  3.000 habitants de Barcelonnette ont migré au Mexique pour essayer d’y faire fortune. »  

 

A. Vallauri