Alpes de Haute-Provence : H. Mariton, candidat à la primaire de la droite à Gréoux-les-Bains ce vendredi

Alpes de Haute-Provence : H. Mariton, candidat à la primaire de la droite à Gréoux-les-Bains ce vendredi

POLITIQUE / Hervé Mariton, député de la Drôme, et candidat à la primaire de la droite est ce vendredi à Gréoux-les-Bains, et définit les premières lignes de sa campagne sur Alpes 1.

 

-Alpes de Haute-Provence-

Hervé Mariton est engagé dans la campagne des primaires de la droite depuis septembre 2015. Éphémère ministre des DOM-TOM de Jacques Chirac, il aura été un fervent soutien de Dominique de Villepin. Il est devenu un opposant à Nicolas Sarkozy et a connu une percée médiatique au moment du débat sur le mariage pour tous dans une opposition à l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels. Polytechnicien, ingénieur du Corps des mines et russophone, il est aujourd’hui député Les Républicains de la Drôme. Il sera à Gréoux-les-Bains ce vendredi 1er avril à 19h au restaurant les Colonnes, pour une rencontre-débat autour du thème : « Quelles réformes pour sauver la France ? ». L’occasion pour les sympathisants de droite d’échanger sur les réformes qu’Hervé Mariton propose pour redresser la France dans son dernier livre programme  « Le Printemps des libertés » (l’Archipel).

 

L’espoir d’être l’heureuse surprise de ces primaires

Déjà candidat à la présidence de feux l’UMP, en 2014, avec 6,3% des voix, Hervé Mariton sait que la partie est loin d’être gagnée, avec à ce jour seulement 0,5% des intentions de vote dans un sondage publié par Ipsos-Sopra Steria en février dernier.

Celui qui se prévaut de n’avoir jamais été courtisan, seul candidat – avec Jean-François Copé – à ne pas avoir été ministre de Nicolas Sarkozy, propose une grande réforme fiscale. Celle d’« un impôt universel et proportionnel dit flat tax, qui prendrait en compte tous les revenus. « Une réforme fiscale, c’est d’abord une baisse d’impôts», explique celui qui prévoit par ailleurs une réduction des dépenses de 100 milliards sur le quinquennat. Le tout, autour d’un triptyque :  conservatisme, libéralisme et autorité. 

 

Hervé Mariton au micro d'Alex Cam :