L'invité d'Au Bout de l'Actu : « nous fêterons les 50 ans de la station le 3 janvier prochain et le spectacle sera au rendez-vous ! »

L'invité d'Au Bout de l'Actu : « nous fêterons les 50 ans de la station le 3 janvier prochain et le spectacle sera au rendez-vous ! »

TOURISME / Gérald Martinez, maire de la station de Saint-Léger-les-Mélèzes.

 

- Hautes-Alpes -

 

Le maire de la station de St Léger-les-Mélèzes a de nouveau de la fierté dans les yeux lorsqu’il parle du centre de la station qui a subi une cure de jouvence. Des investissements rendus possibles grâce au Département, notamment sur la neige de culture, mais aussi de la part de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur (600.000 euros). Le maire qui tient avant tout à garder « l’esprit village » de St Léger. Sans pour autant oublier l’avenir : une station quatre saisons. «  Ça a du sens de se poser la question et de savoir pourquoi nous ne pourrions pas faire fonctionner le matériel que l’on a le plus longtemps possibles (…) il est dommage de n’utiliser que trois mois dans l’année nos télésièges alors qu’on a la possibilité de les faire tourner avec des équipements adaptés pour recevoir par exemple des VTT, à la promenade. » Des idées et un projet qui repose toujours sur le nerf de la guerre : « les finances. » Et de ce point vu, Gérald Martinez attend beaucoup de la nouvelle communauté de communes Champsaur-Valgaudemar, à qui il faut tout de même laisser le temps de « définir une politique valléenne. »

50 ans pour St Léger et une montée en gamme globale de la station mais aussi des centres de vacances qui ont investi près d’un million d’euros pour rénover leurs structures dont les retombées représentent environ « 16 millions d’euros sur la vallée du Champsaur ». Un demi-siècle qui sera fêté le 3 janvier 2018, « avec l’inauguration de la nouvelle esplanade, des animations, un spectacle rétrospectif sur l’évolution du ski et un feu d’artifice qui devrait surprendre ! » annonce la maire. Autre moment festif d’envergure, le passage pour la troisième fois dans la commune du Rallye Monte-Carlo, le samedi 27 janvier, avec outre le spectacle des WRC des « simulateurs de conduite, une petite compétition pour les spectateurs. »

Gérald Martinez, qui regarde au-delà de sa vallée, se disant « plutôt satisfait du regard que porte l’État sur les territoires de montagne, notamment grâce à la loi Montagne ». En revanche, il est plus critique et partie prenante pour faire pression auprès de la Région contre le remplacement des trains par des bus, sur la ligne Gap-Briançon :  « j’en ai parlé au vice-président, Roger Didier, et il est d’accord avec ce constat. » Dont acte…


0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios