L'invité d'Au Bout de l'Actu : « Si Orange pense que je vais me taire parce qu’ils arrêtent de donner 2.000 euros à l’UPE, ils se trompent ! »

L'invité d'Au Bout de l'Actu :  « Si Orange pense que je vais me taire parce qu’ils arrêtent de donner 2.000 euros à l’UPE, ils se trompent ! »

ÉCONOMIE / Laurent Brutinel, président de l'Union Pour l'Entreprise 05 (UPE).

 

- Hautes-Alpes -

 

Laurent Brutinel lance ce soir deux grands appels : le premier en direction des entreprises qui payent des taxes d’apprentissage. Des entreprises qui peuvent verser cette taxe aussi bien au niveau national qu’au niveau local, mais « par méconnaissance ou par habitude » ne s’y intéressent pas suffisamment. Et pourtant, cette taxe reversée « aux écoles du département », apporte aujourd’hui 600.000 euros. Mais demain, si chacun prend en compte cet appel, cette somme pourrait s’approcher du million d’euros «  afin de mieux former les écoliers de notre département ». « Parmi les collecteurs de cette taxe, l’union patronale est le seul à reverser plus que ce qu’il reçoit », précise le président de l’UPE. En clair lorsque la chambre consulaire perçoit 100 euros, « elle en reverse 130 ». Au contraire, par exemple, de la CCI qui par le jeu des taxes « ne peut en reverser que 50 euros. »

Alors comment faire ? « faire passer le message à son expert-comptable de verser cette taxe à l’union patronale. » Alors Laurent Brutinel s’adresse directement aux experts-comptables : « reverser cette taxe au département et de préférence à l’UPE afin que les écoles du département en bénéficient. »

Deuxième appel, ou plus précisément remontrance, envers l’opérateur de téléphonie Orange en charge de l’installation de la fibre à Gap. Si sur le reste du département, la tache est allouée au SMO PACA THD, qui est chargé de l'aménagement numérique visant à garantir un accès équitable des citoyens. Sur Gap, la situation n’est pas la même : c’est Orange qui est l’opérateur et maitre d’ouvrage unique de l’installation de la fibre. Une situation de monopole, jusqu’en 2022, que pointe du doigt Laurent Brutinel, dénonçant également « la tarification  abusive imposée aux entreprises. »

 

« C’est une  honte de voir la façon dont il traite leurs clients avec mépris, c’est un abus de position dominante », L.Brutinel.

 

Ainsi, le président de l’UPE dénonce des tarifs à double vitesse. « Pour certaines entreprises, l’abonnement est de 800 euros par mois, alors pour certaines enseignes nationales l’abonnement est d’environ 79 euros par mois. » Une facture qui s’élève à près de 9.000 euros par an pour un abonnement internet par la fibre, «  je connais peu d’entreprises à Gap qui peuvent se le permettre » s’insurge le représentant du patronat des Hautes-Alpes.

Une situation qui a poussé Laurent Brutinel à écrire à Orange, dont la seule réponse indirecte s’est traduite par la fin des accords de partenariat entre l’opérateur et l’UPE. « Si Orange pense que je vais me taire parce qu’ils arrêtent de donner 2.000 euros à l’UPE, ils se trompent ! »


0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios