L’invité du Supplément : gilets jaunes « ce mouvement dénonce à juste titre la dégradation des conditions de vie », S.Gavelle, FO 04

L’invité du Supplément : gilets jaunes « ce mouvement dénonce à juste titre la dégradation des conditions de vie », S.Gavelle, FO 04

SOCIAL / Stéphane Gavelle, secrétaire général de l’Union Départementale Force Ouvrière des Alpes de Haute-Provence, était l’invité du Supplément.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ce mercredi, les organisations syndicales interprofessionnelles départementales étaient conviées à participer à une réunion de « l’observatoire du dialogue social et de la négociation collective » dans les locaux de la Direccte à Digne-les-bains sous l’égide du ministère du travail. Une réunion prévue de longue date mais l’Union départementale Force Ouvrière ne s’est pas rendue. « Ce n’est pas d’une réunion ordinaire dont nous avons besoin, mais d’une réunion d’urgence », justifie le secrétaire général du syndicat FO 04, Stéphane Gavelle.

 

« Les réunions de concertation sans perspectives ni réelle volonté de négociation ne sont ni adaptées ni acceptables dans la situation actuelle », S.Gavelle

 

Ainsi, celui-ci considère à la fois que le mouvement entamé par les gilets jaunes « dénonce à juste titre la dégradation des conditions de vie d’une très large partie de la population », mais aussi que son syndicat partage depuis toujours des points communs aux revendications du mouvement à savoir : « hausse des salaires, maintien et revalorisation des régimes de retraite, justice fiscale et maintien des services publics de proximité. » Des revendications et une approche qu’avait déjà entamé la CGT 04 la semaine dernière.

Sur le même sujet >>> L'invité du Supplément : gilets jaunes, la CGT appelle à la mobilisation générale et la convergence des luttes

 

Se raccrocher à un mouvement, là où les syndicats ont échoué ?

« Nous ne sommes pas en concurrence avec les gilets jaunes, mais pour être audible il faut être entendu et depuis des mois le gouvernement ne nous écoute pas », dénonce Stéphane Gavelle. En clair, selon le représentant syndical, « depuis son installation » le gouvernement s’étant coupé des corps intermédiaires « en diminuant leur rôle et leurs moyens d’action notamment à travers les ordonnances travail », poussant ainsi les citoyens à prendre en main leur destin dans les rues.

Stéphane Gavelle ne parle pas de convergence des luttes entre syndicats et gilets jaunes, « mais nous savons que lorsqu’il y a des mouvements éruptifs, par lui suite il faudra toujours la présence et le travail des syndicats pour porter les revendications qui s’expriment aujourd’hui. »

Transport routier : CGT et FO appellent à la grève illimitée à partir de dimanche soir

Les chauffeurs routiers, les ambulanciers, les transporteurs de fonds et les déménageurs sont appelés à la grève à partir de dimanche soir, et pour une durée indéterminée, par les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier. Les syndicats qui pointent une récente décision du Conseil d'État, qui a annulé les dispositions d'un décret de 2016 fixant des majorations de 25% et 50% pour les heures supplémentaires des chauffeurs routiers, les ramenant à 10%. Un appelle que soutient la fédération dans les Alpes de Haute-Provence.

Mais interrogée ce mercredi, sur Radio Classique, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a affirmé qu’il n’y avait « aucun problème pour revoir les syndicats et leur réexpliquer » le dossier des heures supplémentaires. « Je dis clairement, soit c’est un malentendu et on va réexpliquer, soit c’est un mauvais prétexte, et moi je ne peux que le dénoncer », a-t-elle ajouté. Des syndicats qui seront ce jeudi au ministère.

 

 

Retrouver l’intégralité de l’interview avec Stéphane Gavelle dans Le Supplément, avec Alex Cam, ici :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios