L'invité du Supplément : gilets jaunes, la CGT appelle à la mobilisation générale et la convergence des luttes

L'invité du Supplément : gilets jaunes, la CGT appelle à la mobilisation générale et la convergence des luttes

SOCIAL / La CGT souhaite amplifier le mouvement de contestation des gilets jaunes ce samedi dans le fief de Christophe Castaner, à Forcalquier. Verrons-nous dans les Alpes du Sud une convergence des luttes entre syndicat et gilets jaunes ? Rien n’est moins sûr à cette heure.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ce samedi 1er décembre, à 14h, la CGT 04 appelle à la mobilisation générale, en choisissant un lieu symbolique pour se faire entendre : Forcalquier, le fief de l’ancien maire et député, aujourd’hui ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Au cœur des revendications : l’augmentation des salaires, la mise en place d’une fiscalité progressive, permettant de financer des mesures visant la justice sociale, solidaire et respectueuse de l’équilibre écologique, une sécurité sociale remboursée à 100% financée par les revenus du capital, une TVA à 5,5% pour les produits de première nécessité comme le gaz et l’électricité ou bien encore le rétablissement de l’ISF.

Pour Philippe Jourdan, responsable de l’union départementale, tout repose sur « la mauvaise répartition de richesse ». « Notre système économique, cela fait 40 ans qu’il est comme ça et que ça ne fonctionne pas. Aujourd’hui, de plus en plus de gens sont dans la merde ! on va encore continuer comme ça longtemps ?! » s’interroge sans demi-mesure Philippe Jourdan.

Légitimant le mouvement des gilets jaunes, le représentant syndical appelle, dès samedi, à la convergence des luttes. Même si « nous ne partageons pas l’ensemble des revendications des gilets jaunes et certaines méthodes violentes », la CGT souhaite aujourd’hui faire cause commune, « une cause que nous défendons depuis des années ». Mais, comprenant que les manifestants ne souhaitent pas de récupération politique et syndicale, Philippe Jourdan annonce qu’ils feront cause commune « à côté et non aux côtés des gilets jaunes. »

« À côté et non aux côtés des gilets jaunes »

Une nuance dans les mots plus que symbolique pour commencer à entamer de possibles discussions futures ? Pas si sûr, car sur cette question certains gilets jaunes renvoient dans ses cordes le syndicat, parlant « d’opportunisme » et de « grand retard sur la prise de conscience du mouvement des gilets jaunes ». Julien, manifestant de la première heure à Forcalquier, quant à lui ouvre la porte à la CGT, « mais sans étendard syndical et uniquement en tant que citoyen. » Bref, la convergence des luttes n’est pas encore actée sur le terrain.

Notez que pour rallier Forcalquier, du covoiturage et des opérations escargots seront organisés à 13h à Château-Arnoux devant le collège Camille Reymond et à Manosque devant le lycée des Iscles.

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Philippe Jourdan, dans le Supplément avec Alex Cam ici :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios