Revue de presse : à la "Une", ce jeudi

Revue de presse : à la "Une", ce jeudi

La Provence revient sur l'attribution du prix Renaudot à une Marseillaise.

 

- Alpes du Sud - 

 

Aujourd’hui, dans le Dauphiné Libéré : la polémique « Pétain » s’invite aux commémorations du centenaire de l’armistice de la Première guerre mondiale. Tout a commencé quand le président de la République a fait savoir qu’il souhaitait honorer la mémoire des maréchaux, héros de la « Der des der ». Parmi eux, il y avait donc, Philippe Pétain. Si l’Élysée a tout fait pour déminer le terrain en précisant que la tombe de ce Maréchal ne serait pas fleurie, les opposants ont fait assaut de critiques. Au point que l’Élysée a fait volte-face et annoncé, hier soir qu’« aucun hommage ne serait rendu ». Interrogé par le quotidien, l’historien Henry Rousso déplore : « la nuance est rarement au rendez-vous. Il faut rendre à Pétain sa biographie, même si cela ne nous ait pas plaisir de savoir qu’il a été un héros avant d’être un salaud.»  

 

La Provence revient sur le prix Renaudot.

Il a été attribué, hier, à une femme de chez nous, enfin presque. Il s’agit de Valérie Manteau, éditrice au Mucem de Marseille. Alors, son livre Le Sillon avait d’abord été écarté de la première sélection des romans en lice pour cette récompense, mais, coup de théâtre. Elle a été repêchée. Valérie Manteau ne s’y attendait vraiment pas, et ce, malgré les coups de fils successifs : son éditeur, La Provence. Bref, elle n’y a cru qu’après l’annonce officielle. Ni une ni deux, elle a donc du sauter dans un train pour aller chercher son prix, direction Paris.  

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios