Les invitées d’Au Bout de l’Actu : « Le PS est en miettes, les chantiers sont grands »

Les invitées d’Au Bout de l’Actu : « Le PS est en miettes, les chantiers sont grands »

POLITIQUE / Marie-Josée Allemand et Paola Valenti, respectivement secrétaire fédérale du PS dans les Hautes-Alpes et secrétaire fédérale du PS dans les Alpes de Haute-Provence, étaient les invitées d’Au Bout de l’Actu

 

- Alpes du Sud - 

 

« Je suis toujours socialiste » affirmait François Hollande ce dimanche sur France 3 Nouvelle Aquitaine, proposant au Parti Socialiste ses services « si je peux être utile ». Alors que le bilan de son mandat est décrié, pour Marie-Josée Allemand, ces déclarations sont autant de « bonnes nouvelles car nous avons besoin de l’expérience ». Besoin d’expérience notamment face à ce constat : au lendemain du 78ème congrès du PS, le parti « est en miettes. Aujourd’hui, nous avons deux objectifs : se parler entre socialistes et gens de gauche et entamer certains chantiers comme l’Europe », déroule la secrétaire fédérale du PS dans les Hautes-Alpes.

 

« Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon : bonnet blanc et blanc bonnet »

 

Un PS attaqué de toutes parts avec le patron de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui a profité de cette latence du parti pour représenter une opposition à gauche. Et l’ancien candidat socialiste Benoit Hamon, fondateur d’un nouveau mouvement « Génération-s-« . « Je regrette qu’il n’ait pas eu le courage de se présenter face à ceux qui l’ont soutenus, il nous a laissé une dette », réagit Paola Valenti. « Il n’est plus socialiste aujourd’hui », n’hésite pas à avance Marie-Josée Allemand.

 

Se rassembler, non pas derrière un leadership « mais des idées »

Le PS a aujourd’hui une page blanche à remplir, avec Olivier Faure, nouveau secrétaire national du parti, derrière le stylo. Un parti qui devra aussi se renouveler avec une jeunesse, mais la mission est difficile. Dans les Alpes de Haute-Provence, pas de MJS, Mouvement des Jeunes Socialistes. Et dans les Hautes-Alpes, un MJS sur le point de mourir suite au départ d’Elie Cordier pour le mouvement de Benoit Hamon.

Le PS qui devra aussi se trouver des candidats pour les municipales notamment, « nous allons lancer une plateforme afin d’amener des gens qui ne veulent pas se présenter mais qui ont des idées », explique Paola Valenti.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios