L'invité d'Au Bout De l'Actu : « suivant les recours, le projet des Parrines sera enterré d’ici 2 à 4 mois »

L'invité d'Au Bout De l'Actu : « suivant les recours, le projet des Parrines sera enterré d’ici 2 à 4 mois »

POLITIQUE / Patrick Martellini, maire de Château-Arnoux-Saint-Auban et 1er vice-président de Provence Alpes Agglomération délégué aux finances.

 

-Alpes de Haute-Provence-

 

Le sujet des Parrines, enterré ou presque. Il y a encore des délais de recours, que peuvent poser des particuliers, le Sydevom ou le département, « mais je me veux volontairement optimiste », indique Patrick Martellini, maire de Château-Arnoux-Saint-Auban et 1er vice-président de Provence Alpes Agglomération délégué aux finances. Un délai de recours qui courait jusqu’à fin 2018, mais le maire de la commune indique ce soir que le préfet des Alpes de Haute-Provence, Bernard Guérin, « a abrogé la déclaration d’utilité publique, ce qui veut dire qu’on va gagner un peu de temps. » Conclusion : « selon la nature des recours, le projet des Parrines sera enterré d’ici 3 à 4 mois. »

Place donc demain à un nouveau projet de territoires pour la gestion des déchets, et Patrick Martellini se pose en partenaire pour « ne pas voir ce centre se déplacer sur un territoire voisin, mais de mettre en place un nouveau plan de développement des déchets sur le département. » Et de ce point de vue l’élu souhaite prendre pour exemple la volonté de Provence Alpes Agglomération avec la promotion du territoire 0 déchets avec des objectifs ambitieux et main dans la main avec le Sydevom. « Nous allons essayer d'atteindre la revalorisation de 60 % de nos déchets d'ici 2025 et la diminution du tonnage enfoui de 30 % en 2020 et 50 % à l'horizon 2030. »

 

« Annoncer qu’on ne touchera pas à la fiscalité jusqu’à la fin du mandat, c’est tout de même une décision courageuse. On verrouille le train de vie et ne touche pas à la fiscalité », P.Martellini.

 

Mais ne dites pas au 1er vice-président que les projets tardent à naitre sur ce territoire de 46 communes et de 47.000 habitants : « Il faut que tout le monde intègre qu’on est encore dans une phase de création de l’agglomération. L’agglomération est encore à la recherche de ses fondations et de son organisation », insiste l’élu. Défendant tout de même les premières orientations : « Il y a de grands projets structurants comme les 5 millions d'euros consacrés au Spa thermal de Digne-les-Bains qui donnera un second souffle aux thermes », qui sera financé grâce à une redevance que verseront les thermes à la Communauté d’Agglomération. « L’abattoir de Digne-les-Bains représente un investissement de plus de 126.000 euros et l’abattoir de Seyne-les-Alpes de plus de 173.000 euros. Le projet éco-touristique ce n'est pas loin d’un million d’euros, avec le financement d’une passerelle qui va relier les berges de Volonne et de Château-Arnoux-Saint-Auban », autant de « projets structurants pour l’ensemble du territoire » pour Patrick Martellini.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios