L'invité d'Au Bout De l'Actu : modernisation de la RD1075 et la RN85, le Pas de l'Ours ... M.Cannat répond à toutes les questions

L'invité d'Au Bout De l'Actu : modernisation de la RD1075 et la RN85, le Pas de l'Ours ... M.Cannat répond à toutes les questions

POLITIQUE / Marcel Cannat, vice-président du département des Hautes-Alpes en charge des routes.

 

-Hautes-Alpes-

 

Le comité de pilotage sur la modernisation de la RD1075 et la RN85 s’est tenu hier à l’Hôtel du Département de l’Isère en présence de Jean-Pierre Barbier, président de l'Isère et de Jean-Marie Bernard, président des Hautes-Alpes, ainsi que des représentants de l’État, des Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL).

Notre invité, Marcel Cannat, vice-président du département des Hautes-Alpes était également présent et nous rend compte ce soir de l'avenir d'un projet, qui met fin aux discussions sur l'avenir et le prolongement de l'A51, se projetant sur « la grande modernisation des deux axes reliant Isère et Hautes-Alpes. » Le début des travaux devrait, après une phase d'étude débuté fin 2018 sur la partie Isère. Mais l'essentiel des chantiers devrait avoir lieu entre 2018 et 2030.

Le montant total pour les travaux sur les deux axes est 215 millions d’euros, répartis pour 21% sur la RN85 et 79% sur la RD1075. Dans le cadre des CPER (Contrats de Plan Etat-Régions) actuels et à venir, les deux Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes fourniront 24 millions d’euros chacun. Un montant d'investissement qui « pourrait varier, car je rappelle que le budget annuel pour les routes dans les Hautes-Alpes est d'environ 10 millions d'euros, alors que l'Isère débloque 100 millions d'euros », précise Marcel Cannat.

 

Sur la RD 1075 :

les projets consistent en la suppression ou réaménagement des points problématiques comme les carrefours, traversées d’agglomérations, passages à niveau et en la création de zones de dépassement et de déviations entre Serres et Laragne.

 

Sur la RN85 :

La sécurisation des points sensibles de la route, avec en priorité en Isère réduire les risques les accidents autour des Lacs Pétichet et P. Châtel, et dans les Hautes-Alpes réaménager le carrefour de Tallard et requalifier la route des Eyssagnières.

La sécurisation des zones de glissement de terrain pour la sécurisation du parcours.

La valorisation touristique et paysagère de la route.

Ces différents travaux permettront à la fois de réduire les accidents sur les routes et de fiabiliser le temps de parcours, « bien que nous devrons nous plier à une nouvelle limitation de vitesse 80km/h. »

 


 

Nouvelle route du Pas de l’Ours : « il faut que certains propriétaires décident de signer un accord »

Autre sujet abordé avec l’élu, sans lien avec le comité de pilotage qui s’est tenu hier, mais qui concerne le quotidien des  habitants du Queyars : la route du Pas de l’Ours. Les coulées de boues continuent de pousser les blocs de béton, « à hauteur de 3cm par jour, ce qui est considérable », indique Marcel Cannat. Et si l’étude pour une nouvelle route est faite pour engager des travaux, qui pourraient débuter  « fin juin, sur une durée de 2 ans », encore faut-il que certains propriétaires « jouent le jeu. » En effet si certains propriétaires ont accepté « le principe de solidarité » en vendant une partie de leur bien, d’autres joueraient le jeu de l’inflation en négociant un prix d’achat à la hausse. « Ce n’est pas possible, le prix a été négocié il sera le même pour tout le monde et sans accord on ne peut pas commencer les travaux. »



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios