L'invité d'Au Bout de l'Actu : "j’ai retrouvé leurs valeurs, la solidarité, les engagements et un pressing très haut", L. Basile

L'invité d'Au Bout de l'Actu : "j’ai retrouvé leurs valeurs, la solidarité, les engagements et un pressing très haut", L. Basile

SPORT / Interview avec Luciano Basile, le coach des Rapaces de Gap, au lendemain de leur qualification en finale de Coupe de France de hockey sur glace

 

- Hautes-Alpes - 

 

« Au bout de l'actu » consacré aux Rapaces de Gap ce mercredi soir, qui eux iront « au bout de la coupe de France » puisqu'hier soir, les hockeyeurs gapençais ont éliminé Rouen à l'Alp'arena 6 buts à 2. Une victoire qui propulse Gap à Bercy le 28 janvier prochain pour une finale historique ! Jamais le club haut-alpin ne s'était hissé jusqu'au rendez-vous parisien, seul trophée encore manquant au palmarès du club de la capitale douce. Une qualification d'autant plus retentissante qu'elle met fin à l'aventure rouennaise dans cette compétition. Des Dragons qui avaient pris part pourtant à 8 des 10 dernières finales de cette coupe qui réunit les clubs français toutes divisions confondues. Rouen, reste à ce jour l'équipe la plus titré de ce trophée dont la première édition remonte à 1972.

 

Le sorcier enchantera-t-il sa 5ème finale ?

Si Gap jouera sa première finale de coupe de France en 36 ans en revanche, Luciano Basile, disputera lui sa 5ème finale. Le coach gapençais officiait sur le banc briançonnais à ses quatre premières participations. Il avait d'ailleurs perdu les deux premières avec les Diables Rouges, c'était à l'époque sur la glace de Méribel. Mais il avait remporté ensuite les deux suivantes à Bercy en 2010 et 2013.

 

Jouer l’attaque et le pressing

Dans cette demi finale de 2018, il a fallu à peine plus de deux minutes à Rouen dans le premier tiers pour tromper une première fois Jeff Lerg le portier haut-alpin par l'intermédiaire de Julien Msumbu bien servi par Fabien Colotti. Menés 1-0 dans une entame de match dominée par les Rouennais, les hommes de Luciano Basile vont réagir rapidement. Dans l'attitude d'abord, en allant presser très haut leurs adversaires derrière la cage de Matija Pintaric. Réagir au tableau d'affichage ensuite grâce à un but d'Evan Ritt, de retour avec Gap après sa convalescence. Gap montre son caractère, ses valeurs et Rob Linsmayer complète un débordement tout en vitesse de son défenseur Raphaël Faure pour permettre à Gap de prendre les devants 2 buts à 1 dans ce match. Le momentum a changé de camp.  Les Rapaces rentrent aux vestiaires avec cette avance d'un but et reviennent avec de bonnes intentions en 2ème tiers. L'agressivité et la vitesse des bleus et noirs pousse Rouen à la faute. À l’approche de la mi-match, les Dragons commettent une double pénalité que Tim Campbell transforme immédiatement en marquant le 3ème but des siens. Gap domine mais les Dragons sont dangereux et reviennent à une minute de la fin du 2ème 20 ! Richard Stehlik, le défenseur format géant de Rouen complète un contre rondement mené par les joueurs de Fabrice Lhenry.  3-2, retour au vestiaire.

 

 

Les Haut-Normands entament le dernier acte tel un rouleau compresseur, confisquant tous les palets les jaunes et noirs s'offrent un remarquable temps fort, assiégeant le but de Jeff Lerg qui tient malgré les coups de semonces signés Aleardi, Thinel, Chakiachvili ou Langlais. C’est finalement contre le court du jeu, sur une contre-attaque jouée rapidement, que le Gapençais Eric Scheid, lui aussi convalescent, exploitera une erreur de placement du portier des Dragons Matija Pintaric pour le 4-2 en faveur des Haut-Alpins. Rouen est commotionné et ne reviendra plus.

 

 

Janne Puhakka sur un lancer frappé de Raphaël Faure, puis le capitaine Maxwell Ross en cage vide scellent le destin de la rencontre.

 

 

6 buts à 2, le résultat final de ce match. Hier soir les Rapaces ont longuement salué le public de l'Alp'Arena s'offrant même un rappel à l'issue à l'image d'un concert réussi. Le coach de Gap, Luciano Basile, pas toujours très tolérants ces dernières semaines à l'endroit de ses joueurs avait toutes les raisons d'être satisfait. Il est au micro de Romaric Ponce.

 

Jeff Lerg, auteur hier d'un festival d'arrêts en tout début de 3ème tiers alors que Rouen n'était qu'à un but de Gap et confisquait le palet aux joueurs Haut-Alpins. La série d'arrêts, suivie du but en contre-attaque d'Eric Scheid auront été véritablement les tournants de ce match. Parmi les lignes proposées hier par Luciano Basile, celle réunissant Cédric Di Dio Balsamo et Marius Serer a causé pas mal de souci aux Rouennais que ce soit dans l'échec-avant ou dans les contre-attaque rapides initiées par les jeunes Français.

Lyon, le dernier adversaire à se dresser sur la route de Gap. Des Lyonnais tombeurs de Bordeaux sur la glace de Mériadeck.

Une finale qui s'annonce inédite puisque les Lyonnais non plus n'ont encore jamais mis les patins à Bercy. Les Lions capables eux aussi du meilleur comme du pire cette saison selon les soirées. Gap et Lyon, deux équipes qui se sont déjà affrontées cette saison à trois reprises. Bilan des hostilités : deux victoires à une en faveur des Rhônalpins. Gap contre Lyon ce sera d'ailleurs la prochaine affiche de Ligue Magnus à l'Alp'Arena vendredi soir à 20h30.

 

 

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios