L'invitée d'Au Bout de l'Actu : « je dois avoir une majorité d’idées en cohérence avec le chef de l’État", E. Fontaine Domeizel

L'invitée d'Au Bout de l'Actu : « je dois avoir une majorité d’idées en cohérence avec le chef de l’État", E. Fontaine Domeizel

POLITIQUE / Emmanuelle Fontaine-Domeizel, députée LREM de la 2nde circonscription des Alpes de Haute-Provence.

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

« Le rythme de travail est élevé, de grandes réformes comme l’apprentissage et la formation doivent être faites » : Emmanuelle Fontaine Domeizel, députée LREM de la 2nde circonscription des Alpes de Haute-Provence était l’invitée d’Au Bout de l’Actu. Si les observateurs politiques ainsi que le président de l’Assemblée Nationale François de Rugy s’accordent à dire que l’absentéisme des députés de la majorité est faible et que les nouveaux Parlementaires montreraient de l’hyperactivité, il est difficile de faire un bilan de l’activité de la députée en place depuis juillet dernier.

Sur le site  « nos députés.fr », quatre interventions en commission sont recensées pour elle (faisant partie des « moins actifs » selon le site) alors que c’est quatre fois plus pour Delphine Bagarry, députée LREM de la 1ère circonscription des Alpes de Haute-Provence, une intervention longue en hémicycle pour Emmanuelle Fontaine Domeizel contre 20 pour Delphine Bagarry. Enfin, aucun amendement proposé, pas de rapport écrit, pas de proposition de loi écrite ou encore aucune question orale. D’autre part, les communiqués de presse pour évaluer ses prises de position manquent parfois à l’appel dans les boites mail des journalistes. Quatre sont recensés.

 

" Je dois avoir une majorité d’idées en cohérence avec le chef de l’État", E. Fontaine Domeizel

 

« On ne voit pas tout le travail en amont, je suis autant à Paris que sur la circonscription », se défend la Parlementaire avançant ses nombreuses visites sur le terrain comme au sein de la maison d’arrêt de Digne-les-Bains ou encore au sein du refuge animalier de Manosque. « Je me nourris du terrain, je prends plusieurs angles de vue », explique-t-elle.  Son travail, elle le résume ainsi : « faire des constats, les faire remonter mais toujours en accord avec les programmes des commissions ». Possède-t-elle alors une capacité d’opposition ? « Je fais partie de la majorité, je dois avoir une majorité d’idées en cohérence avec le chef de l’État. Je n’ai pas à m’opposer à chaque fois. Je peux penser différemment ».



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios