L'invitée d'Au Bout de l'Actu : législatives 2017, "je donnerai ma position vers les élections présidentielles" C. Eyméoud

L'invitée d'Au Bout de l'Actu : législatives 2017, "je donnerai ma position vers les élections présidentielles" C. Eyméoud

POLITIQUE / La présidente de l'UDI et des Centristes dans les Hautes-Alpes laisse un point d'interrogation quant à sa présence aux législatives sur la 2ème circonscription des Hautes-Alpes

 

- Hautes-Alpes -

 

Pas d’annonce mais un point d’interrogation qui perdure en ce début d’année quant aux législatives sur la 2ème circonscription des Hautes-Alpes. Alors qu’Arnaud Murgia, candidat investi par Les Républicains, semblait assuré de voir derrière lui le centre et d’avoir le champ libre, il semblerait que les cartes ne soient pas jouées. En tout cas, pas du côté de Chantal Eyméoud. La présidente de l’UDI et des Centristes dans les Hautes-Alpes était l’invitée d’Au Bout de l’Actu ce lundi, « j’ai rencontré Jean-Christophe Lagarde il y a quelques jours [président de l’UDI national – ndlr] et la décision sera prise vers les élections présidentielles ». La représentante n’annonce donc pas sa candidature, mais ne l’exclue pas non plus. Une chose certaine : alors que la loi NOTRe a rebattu les cartes des intercommunalités, elle sera bien candidate pour la présidence d’Autour de Serre-Ponçon, rassemblant l’intercommunalité de l’Embrunais et du Savinois.

 

Chantal Eyméoud, les Hautes-Alpes, la révolution numérique et l’économie des stations

Quant à son souhait pour ce début d’année, « positionner les Hautes-Alpes dans la révolution numérique ». La 2ème vice-présidente de la région PACA, en charge des entreprises, de l’artisanat et de l’économie de montagne, également présidente du syndicat Très Haut Débit de la région PACA, rappelle ces 100 millions d’euros qui seront investis dans les Alpes du Sud jusqu’en 2020 pour la montée en débit.

Autre enveloppe à hauteur de 100 millions d’euros, le Dispositif Plan Montagnes de Demain. Présenté par Renaud Muselier, président du Comité Régional du Tourisme la semaine dernière, il sera officiellement lancé dans les Hautes-Alpes en ce mois de janvier, « dont 50 millions pour les espaces valléens, 50 millions répartis dans l’ensemble des stations ». Une somme qui sera répartie selon les chiffres d’affaire de 2014-2015 et du « moment puissance ». 3,7 millions d’euros seront par exemple attribués à Montgenèvre, 250.000 euros à Céuze. Du favoritisme auprès des stations les plus puissantes aux dépends des petites ? « Non, car si l’on n’avait pas les stations phares dans les Alpes du Sud, nous serions à la traîne. Le chiffre d’affaires des stations évolue selon les sommes investies ».



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios