Région PACA : gilets jaunes, « les mesures annoncées par le Premier ministre doivent permettre le retour au calme » pour le MEDEF

Région PACA : gilets jaunes, « les mesures annoncées par le Premier ministre doivent permettre le retour au calme » pour le MEDEF

ÉCONOMIE / Le Bas-Alpin, Jean-Luc Monteil, président du Medef Provence-Alpes-Côte d’Azur, attends des annonces du Premier ministre l’ouverture « d’une nouvelle feuille de route fiscale dont la rédaction ne peut être que concertée », espérant que ces premières annonces soient les prémices d’une trêve de Noël, en faveur des entreprises face au mouvement des gilets jaunes.

 

- Région PACA -

 

Le Medef PACA lance un nouvel appel au calme à la suite des annonces du Premier ministre, et espère une sortie de crise rapide pour les chefs d’entreprises, qui pour certains, subissent une baisse du chiffre d’affaire depuis le début du mouvement des gilets jaunes le 17 novembre dernier.

À lire également >>> Alpes du Sud : gilets jaunes et conséquences économiques

 

S’il est entendu par le bas-Alpin, Jean-Luc Monteil, président du Medef Provence-Alpes-Côte d’Azur que le niveau « confiscatoire atteint par la fiscalité dans notre pays impacte autant les acteurs économiques que les ménages », et que « les entrepreneurs comprennent, dans leur immense majorité, le ras-le-bol fiscal exprimé par les Gilets jaunes » ; celui-ci estime que les mesures annoncées par le Premier ministre « doivent permettre le retour au calme et rendent légitime une remise à plat de la fiscalité hexagonale. »

 

« En annonçant un moratoire de 6 mois sur les hausses de taxes prévues le 1er janvier, le gouvernement reconnaît implicitement son erreur d’appréciation et apporte une réponse,certes partielle, aux revendications des gilets jaunes », J-L Monteil

 

« La responsabilité du gouvernement est immense »

Le président du Medef souhaite désormais l’élaboration, dans les six prochains mois, « d’une nouvelle feuille de route fiscale dont la rédaction ne peut être que concertée. Cette remise à plat de la fiscalité doit avoir pour impératif la baisse de la dépense publique. » Ce n’est, selon Jean-Luc Monteil, qu’à cette condition, « qui implique une adaptation de notre modèle social », que les citoyens, parmi lesquels des chefs d’entreprise et leurs collaborateurs, « pourront constater durablement le desserrement de l’étau fiscal qui les étrangle depuis trop longtemps. » Au risque, dans le cas contraire, de revivre les perturbations actuelles à un niveau « encore plus élevé dans les jours à venir. »

Jean-Luc Monteil, conclu par le souhait d’« un retour au calme et à l’unité ». Constant que pour certaines entreprises, « Noël représente la moitié de leur chiffre d’affaires. Pour tous les Français, il symbolise le maintien des liens familiaux. Soyons dès lors attentif à ne pas fragiliser davantage notre pacte social. »

 

À cette heure, seul constat dans les Alpes du Sud, les gilets jaunes n’ont pas été convaincus par Édouard Philippe. À lire également >>> Alpes du Sud : gilets jaunes, les annonces d’E.Philippe ne convainquent pas les manifestants

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios