Région PACA : menace des fonds européens envers la région ?

Région PACA : menace des fonds européens envers la région ?

ÉCONOMIE / Le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et député européen, Renaud Muselier, appelle à la mobilisation collective face à la « menace qui pèse sur les fonds européens »

 

- Région PACA -

 

À l’occasion du séminaire, ce mardi 28 novembre, « l’Union européenne au cœur des territoires : les perspectives pour l’après 2020 » qui s’est tenu à la Villa Méditerranée à Marseille, Renaud Muselier, président (LR) de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et député européen, a alerté les participants sur le risque de suppression des fonds européens engendré par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 

« En Provence-Alpes-Côte d'Azur, c’est un milliard d’euros qui pourrait faire défaut selon les scenarii de la Commission européenne sur les seuls fonds structurels et la PAC » R.Muselier

 

Une économie locale directement touchée

Le Brexit, une mauvaise nouvelle qui pourrait toucher l’économie locale ? C’est bien la crainte de Renaud Muselier. Selon lui, « Le Brexit n’aura pas que des conséquences négatives pour le Royaume-Uni avec les banquiers qui quittent la City ou la Livre Sterling qui chute. Dès 2020, la baisse du budget européen consécutive au Brexit peut être potentiellement catastrophique pour la France. »

En effet, le poids des fonds européens est bien loin d'être négligeable pour les régions françaises : 28 milliards d’euros entre 2014 et 2020 dont 15,5 milliards pour le développement économique, l'emploi et l'aménagement du territoire, 11,5 milliards pour l'agriculture, 588 millions pour la pêche et la politique marine. En Provence Alpes Côte d'Azur, plus de fonds européen et c'est un milliard d'euros qui ne serait plus injecté dans des projets locaux.

 

« J'appelle la Commission européenne à ne pas couper les citoyens de l'idéal européen », R.Muselier

 

Une perspective pour la Région PACA, autorité de gestion des fonds européens, qui ne s’annonce pas comme une bonne nouvelle pour les territoires, qui pourrait se traduire par des fonds en moins pour les entreprises, l'artisanat, l'agriculture ou la lutte contre le réchauffement climatique. Alors pour éviter ce scénario-catastrophe, Renaud Muselier en appelle à la force de l'union : « j’appelle aujourd’hui les porteurs de projets, qui connaissent l’importance de ces fonds, les Régions de France et l’État à se mobiliser pour préserver la politique de cohésion. Et j’appelle la Commission européenne à ne pas commettre l’erreur tragique de couper définitivement le citoyen européen de l’idéal européen. »


0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios