Région PACA : motion contre l’accueil de migrants, « motion de la honte » pour la gauche

Région PACA : motion contre l’accueil de migrants, « motion de la honte » pour la gauche

POLITIQUE / Un texte qui vise à bloquer l'établissement de «mini-jungles de Calais», a été adopté par l’assemblée régionale où la gauche ne siège plus, mais qui réagit vivement dans nos départements.

(crédit photo : Maxpp)

-Région PACA-

Alors que le conseil régional Paca a adopté une motion présentée par la majorité Les Républicains contre l'accueil de migrants, et votée par l’ensemble des élus régionaux des Alpes du Sud, y compris par les vice-présidents et maires qui accueillent déjà des réfugiés dans leurs communes, le PS condamne Christian Estrosi en jugeant le président de région comme ayant « déserté le terrain des valeurs, de l’éthique et du sens républicain. »

En savoir plus >>> Région PACA : vote d’une motion contre l'accueil de migrants, quand deux vice-présidents des Alpes du Sud en accueillent dans leurs villes

 

« Monsieur Estrosi se souvient-il qui l'a élu ? Les socialistes et les Français, eux, ne l’oublient pas » C.Castaner

 

« Motion de la honte » pour C.Castaner et K.Berger :

« C’est avec la plus grande colère que j’ai appris l’adoption unanime d’une motion contre l’accueil des migrants », déclare le député-maire (PS) de Forcalquier, et ex-tête de liste PS à l’élection régionale, Christophe Castaner. « En votant avec le Front National cette motion, le président de la Région PACA a déserté le terrain des valeurs, de l’éthique et du sens républicain (…) il a perdu tout honneur et même ses électeurs puisqu'il a tourné le dos à celles et ceux qui croient qu’il existe une différence entre les Républicains - les vrais - et une extrême-droite qui ne l’est pas. »

Karine Berger, députée (PS) des Hautes-Alpes, condamne de son côté « violemment » cette prise de position qui va « à l’encontre d’un principe intangible de notre République et tourne le dos à l’urgence humanitaire de démanteler la jungle de Calais. » Rappelant au passage que Christian Estrosi a gagné la région grâce aux voix de la gauche.

Également élue d’opposition à la ville de Gap, dont le maire n’est autre que le 13ème vice-président à la Région Roger Didier, Karine Berger interpelle l’édile de la capitale douce sur ce sujet : « Je ne peux imaginer qu’il a voté pour cette motion soutenue par le FN tout en préparant l’accueil de migrants à Gap. Ou ne serait-ce qu’une posture alors qu’au fond de lui-même il partage les arguments de cette motion ? Quid des migrants économiques historiques qui composent la population et la richesse gapençaise ? Veut-il aussi que l’on expulse les Gapençais italiens, portugais, arméniens… ? »

Et pourtant, à l'exception de deux élus régionaux des Bouches-du-Rhône (Jean-Marc Martin Teissere et Éléonore Leprettre), tous les élus, y compris Roger Didier, ont pris part à ce vote.

 

« Chantal Eyméoud et Roger Didier se tirent une balle dans le pied », Debout la Gauche.

« En votant avec le Front National une telle motion Chantal Eyméoud et Roger Didier, se tirent une balle dans le pied » dénonce le mouvement Debout la Gauche porté dans les Hautes-Alpes par Christophe Pierrel et Vincent Faubert.

Ainsi, pour ces deux ex-candidats sur la liste PS à l’élection régionale « on ne peut pas à la fois jouer la carte de l’accueil et de la solidarité dans les Hautes-Alpes tout en reprenant à son compte le discours xénophobe et raciste du Front National à la Région. »

 

« Une  infamante motion anti migrants  trahissant l’honneur de notre Région » pour EELV

Thierry Baud co-porte parole d’EELV 05 et Sophie Camard, ancienne tête de liste aux élections régionales 2015 pour la Région Coopérative (EEVL, FdG, PCF, Ensemble !), dénoncent une motion « main dans la main avec les élus Front National. »

Pour EELV Christian Estrosi, « se laisse aujourd’hui dicter sa politique par le FN, reprenant la terminologie et la rhétorique frontiste pour, à la fois, satisfaire sa clientèle locale et servir la stratégie nationale de Nicolas Sarkozy, au détriment de notre Région. »

Au-delà, EELV dénonce un texte et « une manœuvre de basse politique, schizophrénique » qui « dit tout et son contraire et mélange volontairement les notions de demandeurs d’asile, de réfugiés, de migrants ou de clandestins  pour établir une affligeante hiérarchie du malheur et opposer les migrants entre eux, selon leur religion, leur origine ou leur motivation. »

 

Le maire de Gap se dit « scandalisé par les amalgames » de K. Berger.

« Une fois de plus, Madame Berger utilise des méthodes quasi totalitaires pour déformer la vérité et laisser croire que les élus de la majorité du Conseil Régional partagent les mêmes positions que celles du Front National concernant les migrants. C’est totalement faux » dénonce Roger Didier. Selon lui cette motion présentée par le Groupe Union pour la Région « fait la distinction essentielle entre les migrants clandestins et les demandeurs d’asile », «  le Front National a proposé une motion contre l’accueil des migrants qui a été jugée inacceptable par les élus de la majorité régionale et donc rejetée » poursuit Roger Didier. 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes de Haute-Provence : la députée européenne M. Rivasi apporte son…

POLITIQUE / Pour la députée européenne, Colette Charriau « sait allier le travail de terrain avec les grandes causes que les écologistes portent ».

Alpes de Haute-Provence : le PS national soutient C. Charriau

POLITIQUE / Alors que la fédération socialiste des Alpes de Haute-Provence a décidé de ne présenter aucun candidat face à la République En Marche, Colette Charriau annonce avoir le soutien de la partie Hamoniste du PS, et de EELV. Un « rassemblement inattendu », explique-t-elle

Hautes-Alpes : législatives, K.Berger obtient le soutien d’EELV

POLITIQUE / Lors de la présentation officielle de la campagne de Karine Berger, la présence du porte-parole d’EELV, Bernard Derbez, a suscité la curiosité. Un attrait aiguisé par les incompatibilités jusqu’alors dénoncées, entre les verts et la députée sortante.

Alpes de Haute-Provence : le PS ne présentera pas de candidats face à…

POLITIQUE / Paola Valenti, la première secrétaire fédérale du parti dans le département, annonce une décision de "responsabilité"

Alpes de Haute-Provence : législatives, EELV présent sur la première…

POLITIQUE / Colette Charriau, sur la ligne de départ pour les législatives, après l’échec des discussions avec les forces de gauche.

Hautes-Alpes : 21 demandeurs d'asile à Embrun en grève de la faim contre…

SOCIÉTÉ / Deux jeunes hommes soudanais sont menacés d'expulsion fin mai en Norvège, pour l'instruction de leur demande d'asile

Alpes du Sud : Dublinage des migrants, F. Hollande avance la bienveillance…

SOCIÉTÉ / Selon le cabinet du chef de l'État, en réponse à Joël Giraud, il a été demandé aux préfets un usage plus large de la directive Dublin II, afin de pouvoir instruire les demandes d'asile plutôt que de renvoyer les migrants dans le premier pays de transit. Une demande qui ne concerne que les "évacués de Calais"

L'Invitée d'Au Bout de l'Actu : "protéger les inventions haut-alpines…

POLITIQUE / La députée PS sortante de la première circonscription des Hautes-Alpes, et candidate à sa succession, était l'invitée du "Grand Oral"

Hautes-Alpes : la retraite de M.Maréchal-Le Pen ou le « calcul démoniaque…

POLITIQUE / La députée PS des Hautes-Alpes envisage déjà un retour politique pour 2022.

Région PACA : Marion Maréchal le Pen démissionne du Conseil Régional

POLITIQUE / La conseillère régionale, leader du parti FN au sein de l'hémicycle, prend ses distances avec la politique

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios