Région Paca : Le

Région Paca : Le

ÉLECTION 2015 / Les conseillers régionaux Paca sortants du "Partit Occitan", traditionnellement associés à EELV, appellent à voter dès le premier tour pour la liste PS-PRG de Christophe Castaner.


-Région Paca-

Ce samedi à Arles, les trois principaux candidats à la présidence de la Région Paca, Christophe Castaner (PS-PRG) aux côtés de Michel Vauzelle, le président sortant, Christian Estrosi (Les Républicains-UDI-Modem) et Marion Maréchal-Le Pen (FN), se trouvaient au cœur du défilé en faveur de la reconnaissance de la langue provençale - alors que le gouvernement ambitionne de ratifier la charte européenne des langues régionales, Ndlr-. Une manifestation rassemblant près de 3000 Provençaux. L’occasion pour le Partit Occitan d’apporter son soutien au candidat PS-PRG.


« EELV a choisi une stratégie qui ne tient pas compte de l’identité régionale »

C’est dans un communiqué que les élus du parti, Hervé Guerrera (conseiller régional Paca), Anne-Marie Hautant (14ème Vice-Présidente à la région Paca) et Sylviane Franzetti (ex élue de la commune de Biot -06- ),  entendent soutenir Christophe Castaner à la défaveur de leurs « alliés traditionnels EELV ».

Le Partit Occitan, allié durant la dernière mandature à EELV dans l’hémicycle, « souhaitait une large union des forces écologistes et de gauche qui aujourd’hui gouvernent cette région. En concluant un accord avec le Front de Gauche, nos alliés traditionnels d’EELV ont choisi une stratégie nationale anti-austérité sans tenir compte des autres facteurs qui fondent l'identité régionale. Cette démarche exclut, de facto, l’enjeu régionaliste que nous portons », argumentent les élus.

Des élus qui concèdent des « désaccords » sur « l’action gouvernementale » sans pour autant considérer que ceux-ci vont « structurer les accords régionaux », jugent également que « l’action régionale n’a pas cédé au diktat du libéralisme économique prompt à réduire le service public comme l’implication citoyenne. »


Faire l’union face aux FN

Même si le poids politique du Partit Occitan ne pèse pas lourd dans la balance, c’est une nouvelle démonstration à la faveur de Christophe Castaner, contre la stratégie d’EELV dans cette campagne. Une stratégie d’alliance dès le premier tour également tourné contre le FN, comme l’expliquent les élus : « le poids de l’extrême droite, derrière laquelle court toute une partie des « Républicains », le risque inacceptable de voir tomber notre région dans les filets du FN justifie aussi et à lui seul une union régionale la plus large possible et dès le premier tour ».


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios