Alpes du Sud : début de la campagne de vaccination sur le territoire

Alpes du Sud : début de la campagne de vaccination sur le territoire

SANTÉ / Six EHPAD dans les Alpes du Sud, trois dans chaque département, recevront les vaccins cette semaine

 

- Alpes du Sud -

 

Seules 516 personnes vaccinées au 4 janvier contre le coronavirus en France, contre 230.000 en Allemagne : la campagne de vaccination fait polémique dans l’Hexagone. Pas assez rapide pour Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Assemblée des Régions de France, qui convoquera une réunion ce mercredi. Il souhaite que les élus locaux prennent leur part dans cette campagne. Pour autant, les premières doses de vaccins sont attendues cette semaine dans les Alpes du Sud.

 

La première étape de la campagne de vaccination, c'est maintenant !

La campagne vaccinale a débuté en France le dimanche 27 décembre, avec un calendrier fixé par le gouvernement. Un calendrier en trois grandes étapes qui doivent s’étaler jusqu’à la fin du printemps. Si dans un premier temps, seuls les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et les unités de soins de longue durée étaient jugés prioritaires, cette première vague va aussi s’élargir à tous les personnels soignants de plus de 50 ans selon la préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel.

 

Trois EHPAD dans le 04 et le 05 pour commencer

Six EHPAD dans les Alpes du Sud, trois dans chaque département, recevront donc les vaccins cette semaine. Parmi eux, l’EPHAD Saint-Domnin à Digne les Bains qui a été défini comme site pilote par l’ARS PACA. Une satisfaction pour le maire Patricia Granet Brunello qui veut désormais aller plus vite dans cette campagne de vaccination.

Par voie de communiqué, le maire de Sisteron Daniel Spagnou tacle la lenteur de la campagne vaccinale et estime « qu’il est indispensable et urgent de vacciner au plus vite la population qui est la plus exposée et tous ceux qui souhaitent se faire vacciner ». Pour se faire, il propose à l’ARS le complexe des Marres afin d’y organiser un grand centre de vaccination et incite ses homologues des Alpes du Sud à suivre son initiative. Même prise de position du maire de Gap, qui met à disposition des locaux pour lancer une campagne de vaccination. Notamment le Quattro, le CMCL ainsi que des locaux au sud de la ville disposant d’un parking et desservis par les transports en commun. L’édile propose aussi de recruter des agents municipaux volontaires dans ce dispositif pour remplir les tâches administratives et logistiques. En tant que président de l’agglomération Gap Tallard Durance, il appelle les maires de la collectivité à en faire de même.

L’AMF05 quant à elle affirme la disponibilité des maires et demande « qu’ils soient associés au déploiement de la campagne de vaccination, pour ne pas voir se reproduire les dysfonctionnements logistiques de la distribution des masques lors du premier confinement ».

 

200 millions de vaccins précommandés par le France auprès de six laboratoires différents

Notez finalement que la campagne de vaccination sera ensuite élargie, selon « les rythmes de livraison » a précisé le premier ministre Jean Castex pour être ouverte, à la fin du printemps, à l’ensemble de la population. 200 millions de vaccins ont été précommandés par la France pour vacciner 100 millions de personnes.

 

C.Lourenço / C.Cava-Michard

 

 



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios