Crise Sanitaire : l'Etat envisage des "annulations de charges" et le paiement des loyers pour les entreprises les plus touchées.

Crise Sanitaire : l'Etat envisage des "annulations de charges" et le paiement des loyers pour les entreprises les plus touchées.

Une bouffée d’oxygène pour les petites entreprises : Il ne serait plus question de report mais d’annulation.

Face à l’ampleur vertigineuse des effets de la crise sanitaire sur l’économie, le gouvernement a annoncé un renforcement du plan d’urgence à hauteur de 100 milliards d’euros, dont notamment 35 milliards pour le report des charges fiscales et sociales, 20 milliards pour le chômage partiel et la rehausse du fonds de solidarité à hauteur de 6 milliards d’euros permettant d’augmenter le plafond du forfait complémentaire de 2000 à 5000 euros. Les loyers par exemple de commerces, de restaurants qui n'arrivent plus à payer pourraient être pris en charge dans le cadre de ce fonds pour les entreprises particulièrement menacées.

Au-delà, pour les établissements les plus impactés notamment les cafés, restaurants voire les hôtels qui en ont le plus besoin, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a annoncé la possibilité d’une annulation de charges et non pas un simple report, ajoutant que le tourisme et la restauration seront des secteurs prioritaires dans l’accompagnement. Une annonce dont s’est réjoui Joël Giraud, député des Hautes-Alpes, qui avait sensibilisé le gouvernement « sur les difficultés majeures du secteur touristique touché de plein fouet avant la fin de haute saison d'hiver, des ponts et vacances de printemps marqués par le confinement mais aussi par une grande incertitude pour la saison estivale.»

 

T Masselis


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios