Alpes du Sud : pourquoi les frontières restent ouvertes malgré l’épidémie de coronavirus ?

Alpes du Sud : pourquoi les frontières restent ouvertes malgré l’épidémie de coronavirus ?

POLITIQUE / Le ministre de la Santé Olivier Véran estime que la fermeture des frontières est « une réponse qui scientifiquement n’a pas d’intérêt ».

 

- Alpes du Sud -

La question des frontières revient régulièrement sur la table dans ce contexte d’épidémie. Beaucoup s’interrogent sur la décision d’Emmanuel Macron de ne pas les fermer, surtout celle qui sépare la France de l’Italie. Interrogé ce matin par nos confrères d’Europe 1 sur le sujet, le ministre de la Santé Olivier Véran estime que la fermeture des frontières est « une réponse qui scientifiquement n’a pas d’intérêt ». « Un virus n'a pas de frontière je l'ai déjà dit. Et le virus circule en France, en Espagne, en Allemagne. Il circule même dans des Etats qui ont déjà des frontières », a-t-il déclaré. Si une décision de fermer les frontières survenait malgré tout dans les jours à venir, celle-ci ne concernerait pas les frontières européennes, mais « vis à vis de pays qui n'ont peut-être pas pris pleinement conscience de la menace virale et qui n'ont peut-être pas mis en place toutes les mesures », toujours selon le ministre de la Santé. Une décision qui serait le fruit d’une réflexion européenne et non pas « franco-française ».

 

Frontière franco-italienne

Il n’y a « pas eu d’instructions particulières des services de l’Etat » selon la préfecture des Alpes de Haute-Provence. Même chose du côté des Hautes-Alpes pour l’heure.

H. Sarracanie



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios