Alpes du Sud : la grogne reprend contre la réforme des retraites

Alpes du Sud : la grogne reprend contre la réforme des retraites
© Sudct Hautes Alpes

POLITIQUE / Solidaires 05 considère que « c’est une nouvelle preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce projet de régression sociale reste minoritaire »

 

- Alpes du Sud -

 

La réaction ne s’est pas fait attendre après l’utilisation ce samedi de l’article 49.3 par le Premier ministre Édouard Philippe pour faire adopter sans vote la réforme des retraites. Seul syndicat haut-alpin mobilisé ce dimanche devant la préfecture de Gap et la permanence de la députée Pascale Boyer, Solidaires 05 considère que « c’est une nouvelle preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce projet de régression sociale reste minoritaire et que ce gouvernement est prêt à toutes les manœuvres pour l’imposer ». Dans les Alpes de Haute Provence, « les citoyens en colère » se sont de suite mobilisés en se réunissant dès le samedi soir devant la préfecture de Digne les Bains. Alors que Joël Giraud et Pascale Boyer, les deux députés LREM des Hautes Alpes sont pour le moment restés muets, leurs homologues en marche bas-alpins ont ,elles, réagi. Emmanuelle Fontaine-Domeizel « regrette sincèrement que nous en soyons arrivés à une solution aussi radicale que le 49-3 devant l'obstruction d'une trentaine de députés sur 577 ». Dans le même temps, Delphine Bagarry qui avait annoncé être contre l’utilisation du 49.3 reste favorable à cette réforme même si certains points l’interpellent comme « la prise en compte de la pénibilité, des carrières longues et la sauvegarde des pensions de la fonction publique ».

 

C.Lourenço



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios