Alpes du Sud : le rallye Monte Carlo, une course à part entière pour les pilotes locaux

Alpes du Sud : le rallye Monte Carlo, une course à part entière pour les pilotes locaux

SPORTS / Épisode 3 de notre présentation des pilotes locaux au départ de la 88ème édition du rallye Monte Carlo qui débute ce mercredi avec le shakedown

 

- Alpes du Sud -

 

Prendre du plaisir avant tout ! Ça sera le credo du duo Julien Cartagena et Anthony Aubery qui découvre pour la première fois la grandeur du rallye Monte-Carlo. Ils délaissent ainsi leurs rôles de spectateurs invétérés pour devenir des protagonistes de cette course qui les a toujours faits rêver. Avec leur Peugoet 208 louée, rejoindre la ligne d’arrivée à Monaco sera plus qu’un aboutissement.

C’est avec un peu plus d’ambitions que Thibault Poizot aborde ce rallye Monte Carlo 2020. Quatrième au classement général du dernier rallye du Dévoluy, le Haut-Alpin est incontestablement l’un des jeunes pilotes locaux qui se démarque aussi bien par son talent que sa conduite agressive. Avec Marion Grand, une co-pilote de qualité et une Renault Clio à la puissance certaine, ces spéciales présagent du beau spectacle.

 

 

Cette édition 2020 va être quelque peu un saut dans l’inconnu pour Mathilde Margaillan. Au volant de sa Ford Fiesta, l'Oraisonnaise va se lancer pour son cinquième Monte-Carlo sans son co-pilote de toujours, son frère Matthieu. C’est Victor Cartier qui sera à ses côtes et même si les automatismes ne seront pas les mêmes, les objectifs seront tout aussi élevés : un Top 3 en R2.

C’est quasiment la même situation pour le tandem dignois Christopher Garcin-Florian Nicoulau. Alors que ce premier va bientôt connaitre son cinquième Monte-Carlo, son co-pilote est un novice de cette course qui passe de nouveau par Digne les Bains après une longue absence. Une source de motivation supplémentaire si cela était nécessaire pour les deux Bas-Alpins qui auront à cœur de bien faire pour ce grand retour du rallye Monte Carlo dans la cité préfectorale.

 

Deux pilotes, un co-pilote en commun

Pour son deuxième rallye Monte-Carlo d’affilée, Michael Boisseranc aura la chance d’avoir la même voiture que l’année dernière : une Ford Fiesta R2 Junior. Une continuité qui lui permet de croire en ses chances avec l’ambition de faire mieux que sa 7ème position dans la classe et sa 42ème place au général. Pour se faire, le Gapençais aura un nouveau co-pilote en la personne de Chloé Comte-Rolland.

Une place laissée vacante par Quentin Giroud qui accompagnera cette année l’expérimenté Renaud Dolce. Étant donné l’indisponibilité de son fidèle co-pilote Jean-Pierre Ayasse, le Champsaurin devra rapidement prendre ses marques avec celui qui a été son mécano pour rendre honneur au 20ème anniversaire de sa première participation au rallye Monte-Carlo.

 

 

Même si les choses sérieuses ne débutent que ce jeudi, place au shakedown aujourd’hui avec 3,35 km au programme et un départ donné à partir de 16h01 au niveau du restaurant « Les Olivades » sur la route communale de La Garde.

 

C.Lourenço



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios