Alpes du Sud : loups, les autorisations de tirs de prélèvement suspendues

Alpes du Sud : loups, les autorisations de tirs de prélèvement suspendues

ENVIRONNEMENT/ Toutefois, au regard de la situation exceptionnelle sur le Département des Hautes-Alpes, « cette décision ne s’applique par sur ce territoire » annonce ce jeudi matin la préfecture

 

- Alpes du Sud -

 

Loups, les autorisations de tirs de prélèvement sont suspendues. 83 loups ont été prélevés sur un plafond de 90. En une semaine, ce sont cinq loups qui ont été tués dans nos départements. L’atteinte du plafond de loups pouvant être prélevés sur le territoire national étant proche, il a été demandé aux préfets de département, par le préfet coordonnateur loup de suspendre les arrêtés de tirs de prélèvements mais aussi de limiter « l'utilisation des tirs de défense renforcée, en privilégiant l’utilisation des tirs de défense simple. »

« Cette décision ne s’applique par sur ce territoire », préfecture des Hautes-Alpes

Toutefois, au regard de la situation exceptionnelle sur le Département des Hautes-Alpes, « cette décision ne s’applique par sur ce territoire » annonce ce jeudi matin la préfecture. Elle annonce qu’un tir de prélèvement est toujours autorisé sur le Valgaudemar.  

Concernant les Alpes de Haute-Provence depuis mercredi les autorisations de tirs de prélèvement sont suspendues jusqu’au 31 décembre 2019. Les autorisations de tirs de défense renforcée, individuelles et groupées, sont suspendues pour les éleveurs dont les exploitations ont subi moins de 10 attaques depuis le début de l’année. « Au-delà de ce seuil, les tirs de défense renforcée demeurent donc autorisés » indique la préfecture des Alpes de Haute-Provence. Enfin, les autorisations de tirs de défense simple restent valables.

Pour rappel, le bilan du suivi hivernal du canidé en France pour 2018/2019 indique que cette population a atteint le seuil de viabilité démographique de l’espèce, estimé à 500 loups. Le plafond de prélèvement de loups est passé de 10%, avec une majoration possible de 2% en 2018 à 17% avec là aussi une majoration possible de 2% en 2019.

« Les éleveurs sont à bout » selon la FDSEA 04

Suite à cette annonce, la FDSEA 04 a réagi ce jeudi matin. Elle promet des actions à venir. Le syndicat demande à l’Etat de donner «  aux éleveurs les moyens de défendre efficacement leurs troupeaux contre les attaques à répétition du loup dans les coeurs des parcs nationaux qui sont aujourd’hui les grands exclus du Plan National Loup »


 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios