Alpes du Sud : gratter pour soutenir votre patrimoine

Alpes du Sud : gratter pour soutenir votre patrimoine

CULTURE / 103 nouveaux sites bénéficieront en France de l’opération du Loto du patrimoine, dont deux dans nos départements

 

- Alpes du Sud - 

 

103 nouveaux sites bénéficieront en France de l’opération du Loto du patrimoine. Le ministère de la Culture, la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern ont levé le rideau sur cette nouvelle liste, et plusieurs monuments s’ajoutent à ceux déjà sélectionnés en mai 2018. Par ailleurs, sur les 103 nouveaux sites sélectionnés, 44 ne bénéficient d’aucune protection de l’Etat, soit plus de 40 % d’entre eux. Les autres sont protégés au titre de Monuments historiques.

 

Sept sites déjà soutenus par la première opération

Sept sites avaient déjà été sélectionnés en mai 2018, dont cinq pour les Alpes de Haute-Provence : l’église Notre-Dame de l’Assomption à Archail, le Pont d’Ondres à Thorame-Haute, la Chapelle des Missionnaires de la Croix à Sisteron et la Villa la Sapinière à Barcelonnette. Dans les Hautes-Alpes, c’était la chapelle Sainte-Marie-Madelaine du hameau des Escoyères à Arvieux dans le Queyras et la forge et four du quartier de la Fare à la Roche de Rame qui avaient été choisis. Juin 2019 : ce sont deux nouveaux sites qui s’ajoutent.

 

L’église Saint-Martin de Villar d’Arène

 

L’édifice a brûlé deux fois en 1672 et 1771, avant d’être reconstruite de 1866 à 1870. Dans les années 70, la décision est prise de la fermer l’hiver, le culte se célébrant dans la chapelle voisine. Mais avec la baisse de la pratique, elle fermera également l’hiver. Si le toit a été refait en 1984, la bâtisse a été laissée sans entretien et servait jusque là d’entrepôt municipal.Elle est fermée au public depuis plus de 30 ans en raison de problèmes de sécurité : l’église, en état de péril, est en effet fissurée dans son ensemble et menace de s’effondrer. Si la démolition du bâtiment avait été un temps envisagée par la commune, le projet a été abandonné en 2015 face au coût. Une association des amis de l’église a alors financé une étude pour restaurer l’édifice, les travaux ont été acceptés par la municipalité en 2017.

 

La Cathédrale Notre-Dame du Bourguet à Forcalquier

Ce monument, connu dès 1155, a été construit au pied de la ville et a peut-être succédé à une construction plus ancienne. L’édifice est toujours ouvert au public et notamment au culte. Mais la cathédrale de Forcalquier a besoin de travaux, il faut notamment mener des travaux de pérennisation et de mise en sécurité sur les parties hautes et la couverture. L’escalier pour accéder au clocher est dans un état de dégradation avancé et l’entretien des cloches n’est plus assuré pour des questions de sécurité. Des travaux d’entretien sur les peintures extérieures, le remplacement de deux fenêtres, l’installation d’un système anti-pigeon et la mise en conformité du système électrique sont également envisagés.

 

Gratter pour soutenir votre patrimoine

Cette seconde édition prévoit un tirage spécial le 14 juillet, « date symbolique de rassemblement national ». En septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, seront mis en vente des tickets à gratter. L’un à 15 euros et un autre au prix plus abordable de 3 euros.

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios