Alpes du Sud : le chauffage coûte plus cher dans nos départements

Alpes du Sud : le chauffage coûte plus cher dans nos départements

ENVIRONNEMENT / Selon une étude de l'INSEE, les ménages dans nos deux départements sont davantage vulnérables que dans les autres territoires de la région

 

- Alpes du Sud -

 

Chauffage : nous ne sommes pas tous égaux. C'est la conclusion qui ressort d'une récente étude de l'INSEE Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'Institut de la Statistique s'est intéressée à votre facture énergétique et la rigueur climatique des Alpes du Sud coûte chère.

 

Une rigueur climatique qui crée une vulnérabilité énergétique

Cela crée ce que l'INSEE appelle la "vulnérablilité énergétique". Il s'agit de ces foyers dont la facture de chauffage représente plus de 8,2 % de leur revenu pour avoir un logement chauffé convenablement. Première conclusion : la Région PACA tire son épingle du jeu puisque si on niveau national, le taux de ménages souffrant de vulnérabilité énergétique est établi à 14,6 %, il est deux fois moindre en Provence-Alpes-Côte d'Azur (7,4 %).

Mais face à la facture de chauffage, nous ne sommes pas égaux. Surtout lorsque l'on habite dans les Alpes du Sud, deux départements qui détiennent la palme de la facture la plus salée. En effet, les foyers vulnérables énergétiquement de la région sont surreprésentés dans le nord, c'est à dire dans les zones alpines. Les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, qui ne représente que 6 % des ménages de la Région, pèse par contre 22 % du total régional des ménages vulnérables. Ils sont 35.000.

 

Les Alpes du Sud, record de la vulnérabilité énergétique en France

Parce qu'il fait froid. Cette phrase peut faire sourire, pourtant, voilà la raison : les zones sont plus froides, il faut donc chauffer plus pour atteindre une même température intérieure. Ainsi, si un habitant régional consacre 980 euros par an pour se chauffer normalement, un Haut-Alpin lui devra sortir 1.930 euros, c'est deux fois plus qu'un Maralpin. Quand un Bas-Alpin devra prévoir une facture de 1.470 euros en moyenne. Les Alpes du Sud enregistrent alors le bien triste record de vulnérabilité énergétique de France, en particulier les Hautes-Alpes. Dans ce département, un tiers des ménages est en situation de vulnérabilité.

Cette part dépasse les 40 % dans certaines zones comme les communautés de communes du Briançonnais, du Champsaur-Valgaudemar et du Pays des Écrins.

 

Et si on améliorait la performance énergétique des logements ?

L'INSEE est également allée plus loin en établissant un scénario d'amélioration de la performance énergétique des logements. Si les habitations les plus énergivores sont rénovées, cela diminuerait de 35 % le nombre de ménages vulnérables dans la région. En particulier dans nos deux territoires avec une réduction de 55 % du nombre de ménages vulnérables dans les Hautes-Alpes, 42 % dans les Alpes de Haute-Provence.

 

C. Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios