Alpes du Sud : grand débat, les Alpes du Haute-Provence département le plus mobilisé de France

Alpes du Sud : grand débat, les Alpes du Haute-Provence département le plus mobilisé de France

POLITIQUE / Quels sont les territoires qui organisent le plus de débats ? quels sont les thèmes les plus développés par les contributeurs ? Rapportés au nombre d'habitants les Alpes de Haute-Provence remportent la palme des initiatives citoyennes en France.

 

- Alpes du Sud -

 

Selon une étude menée par le Figaro, au 5 février, 3.646 réunions ont été organisées en France dans le cadre du grand débat national lancé début janvier par Emmanuel Macron. Un chiffre qui regroupe les réunions qui ont déjà eu lieu ou celles à venir. Une étude qui prouve que l’engouement pour les débats est plus important en milieu rural qu’en ville, avec de grandes disparités selon les territoires.

 

« Ce sont justement ces Français qui ont le moins la parole qui ont voulu s’exprimer, se faire entendre », S.Lecornu, ministre en charge des Collectivités locales et chargé des liens entre les élus et le grand débat.

 

Les Alpes de Haute-Provence remportent la palme des initiatives citoyennes

Pour arriver à ce résultat, le quotidien a mesuré l’ampleur de la mobilisation en rapport avec le nombre d’habitants de chaque département. Ainsi, avec 18,45 réunions pour 100.000 habitants, le département des Alpes de Haute-Provence se hisse en tête en France, devant la Haute-Saône, le Lot. Les Hautes-Alpes arrivent en 7ème position avec un résultat de 9,92.

De façon plus concrète les Alpes de Haute-Provence affichent 30 réunions et les Hautes-Alpes 14, au 5 février.

Un débat national qui ne se limite pas à ces réunions dans les territoires, puisque sur le site Internet du grand débat près de 280.000 personnes se sont déjà inscrites pour déposer leur contribution. Un chiffre important mais qui ne représente que 0,6% des électeurs français. Parmi les thèmes du grand débat, c’est la fiscalité et dépenses publiques qui provoque le plus de proposition (34,3%). 25,1% porte sur la transition écologique, suivie de l’organisation de l’État et des services publics (21,2%) et de la démocratie et citoyenneté avec 19,4%.

Des contributions qui feront l’objet d’une synthèse le 15 mars, dont le gouvernement en tirera ses conclusions.

 

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios