Alpes du Sud : les retraités vont manifester à Gap et Digne-les-Bains ce jeudi

Alpes du Sud : les retraités vont manifester à Gap et Digne-les-Bains ce jeudi

POLITIQUE / Les principaux syndicats de retraités appellent à défiler pour réclamer des mesures en faveur du pouvoir d’achat.

 

- Alpes du Sud -

 

Nouveau jeudi de manifestations dans les Alpes du Sud. Après les enseignants la semaine dernière, c’est au tour des retraités de battre le pavé. Un rassemblement est prévu à Gap à 14 heures au square Ambroise Croizat et à Digne-les-Bains à 10 heures 30 sur la place du général de Gaulle. Dans les Alpes du Sud, la CGT, la FGR, FO, Solidaires et la FSU appellent un maximum de retraités à faire entendre leurs voix. Les revendications restent très variées, malgré la décision d’Emmanuel Macron d’annuler la hausse de la CSG pour les retraités qui touchent moins de 2.000€ par mois. René Villard est le secrétaire général de l’USR CGT 04 :

 

« On ne peut que se satisfaire qu’un moment donné le peuple se soulève […] c’est dans la rue qu’on peut faire évoluer les choses. » R. Villard

 

Le secrétaire général de l’USR CGT 04 se sent proche du mouvement des gilets jaunes : « Sur les barrages de gilets jaunes, beaucoup de retraités sont présents, ce qui veut dire que leurs revendications sont les mêmes que celles que l’on porte depuis quatre ans. » Les manifestants dignois ont prévu de se rassembler devant la préfecture à 11 heures 30 pour y déposer des cadeaux destinés au président de la République. Ces cadeaux symbolisent toutes les baisses de pouvoir d’achat imputables selon les syndicats à la politique gouvernementale.

 

Des coups de pouce du gouvernement insuffisants

Emmanuel Macron tente de calmer la grogne autour du pouvoir d’achat en mettant en avant la suppression de la taxe d’habitation pour les ménages les plus modestes. Mais les syndicalistes sont sceptiques. Didier Hotte, secrétaire général adjoint de l’union confédérale des retraités FO, en visite hier dans les Hautes-Alpes, explique pourquoi cette mesure n’est pas forcément bénéfique :

 

« Il ne faut pas oublier que les retraités représentent 25% de la population et 30% du corps électoral », rappelle Didier Hotte. Le secrétaire général adjoint de l’union confédérale des retraités FO va rencontrer Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, pour débattre autour de ces points.

 

H. Sarracanie



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios