Alpes du Sud : gilets jaunes, les annonces d’E.Philippe ne convainquent pas les manifestants

Alpes du Sud : gilets jaunes, les annonces d’E.Philippe ne convainquent pas les manifestants

SOCIAL / Le Premier ministre a annoncé un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants et les prix de l’énergie. Loin d’être suffisants pour les gilets jaunes rencontrés dans les Alpes du Sud.

 

- Alpes du Sud -

 

Le Premier ministre, Édouard Philippe s’est exprimé, ce mardi, peu avant 13h, assurant avoir entendu la « colère » des Gilets jaunes. Après plusieurs semaines de crise, le chef du gouvernement a annoncé la suspension pour une durée de six mois les mesures fiscales sur les carburants, annonçant également l’ouverture d'un « large débat » sur les impôts et les dépenses publiques, en disant bien avoir à l'esprit que les Français ne « veulent ni hausse d'impôt ni nouvelle taxe ».

 

L’essentiel des annonces :

La hausse de la fiscalité sur le carburant est suspendue pour six mois, de même que l’alignement des prix du gazole sur l’essence.

Les tarifs du gaz et de l'électricité n'augmenteront pas pendant l'hiver.

Le contrôle technique plus sévère est suspendu.

Un grand débat sur la fiscalité s’ouvrira le 15 décembre, pour trois mois.

 

« Je pense qu’ils n’ont rien compris du tout »

Marie et Quentin, deux générations de salariés, rencontrés sur l’un des ronds-points des Alpes du Sud sont loin d’être convaincus par les annonces du Premier ministre :

Marie :

 

« Nous, on a besoin de vivre, pas de survivre (…) on n'a plus de loisirs, on ne vit que pour les taxes », Marie et Quentin.

 

Quentin :

 

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios