Alpes du Sud : pompiers volontaires, le Sénat adopte un mécanisme pour favoriser l’embauche

Alpes du Sud : pompiers volontaires, le Sénat adopte un mécanisme pour favoriser l’embauche

POLITIQUE / Contre l’avis du gouvernement et de la commission des Affaires sociales, le Sénat crée une mesure visant à exonérer des charges patronales sur les salariés qui ont choisi de devenir pompiers volontaires.

 

- Alpes du Sud -

 

Une crise du volontariat, souvent soulevez par les pompiers des Alpes du Sud, additionné à la multiplication de leurs interventions, ou encore à des indemnités limitées, l’attrait de l’uniforme de pompiers volontaires devient problématique. Une question d’autant plus sérieuse que ces volontaires représentant 79% des effectifs des pompiers en France.

Ce mécanisme prévoit l’exonération, chaque année, des charges patronales sur chaque employé engagé à l’extérieur comme sapeur-pompier volontaire. L’exonération de ces cotisations employeur atteindra 3.000 euros (dans la limite de 15.000 euros par entreprise). Ce principe doit s’appliquer pendant cinq ans pour tout nouveau sapeur-pompier volontaire recruté dès le 1er janvier 2019 ou tout salarié devenu sapeur-pompier à cette date.

Pour les parlementaires du palais du Luxembourg, dont Patricia Morhet-Richaud, sénatrice (LR) des Hautes-Alpes, et Jean-Yves Roux, sénateur (DVG) des Alpes de Haute-Provence, qui ont cosigné l’amendement, il s’agit « d’une des réponses à la crise de l’engagement dans cette forme de volontariat. » Considérant que les interventions des sapeurs-pompiers volontaires « peuvent bouleverser l’organisation d’une entreprise, et ainsi constituer un frein à leur embauche. »

Alors que l’amendement doit à présent être confirmé par l’Assemblée nationale en deuxième lecture, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a d’ores et déjà un avis défavorable à la mesure. « C’est une mesure à 500 millions d’euros qu’on n’a pas financée », a indiqué le ministre, soulignant également une forme de discrimination positive à l’embauche, qui pourrait conduire à « une rupture évidente d’égalité » avec d’autres candidats.

 

LR



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios