Alpes du Sud : les objectifs de la rentrée scolaire 2018 dans nos départements

Alpes du Sud :  les objectifs de la rentrée scolaire 2018 dans nos départements

ÉDUCATION / Ce sont quelque 51.000 élèves qui reprennent, ce lundi 3 septembre, le chemin des classes dans les départements des Alpes du Sud.

 

- Alpes du Sud -

 

Il est temps de mettre en ordre la trousse et les quelques cahiers dans le cartable. Pour les enseignants, la rentrée c’était vendredi dernier. Place progressivement, ce lundi, aux élèves pour rejoindre le chemin de l’école avec des effectifs en baisse sur nos deux départements. Ainsi, quelques 51.000 (environ 27.600 dans les Alpes de Haute-Provence et quelque 23.400 dans les Hautes-Alpes) élèves du 1er et du 2nd degré ont définitivement tourné le dos aux vacances aujourd’hui.

 

Évaluations en primaire, au collège et au lycée

Les élèves de CP passeront des tests, dont les résultats seront communiqués aux parents : évaluations de français et de mathématiques dans la deuxième moitié de septembre puis en février, afin que le professeur dispose d’un bilan individuel et puisse « adapter son enseignement », selon le ministère. Même dispositif pour tous les élèves de CE1, mais avec des tests seulement en septembre. Les lycéens de seconde, générale, technologique ou professionnelle, passeront eux « un test de positionnement », fin septembre.

 

La question du portable, pour les élèves et pour les enseignants

S’il n’y a plus de débat sur l’utilisation du téléphone portable, qui sera interdit dès aujourd’hui pour les élèves au sein des établissements, afin de répondre à la promesse de campagne du chef de l'État, ce vœu met en avant le casse-tête des « casiers » ou des « corbeilles » pour y déposer les téléphones. En effet, d’un point de vue pratique, tous les établissements ne bénéficient déjà pas d'emplacements pour permettre aux élèves de déposer leurs lourds manuels scolaires.

Écoles et collèges devront également décider, dans leur règlement intérieur, si les enseignants peuvent utiliser téléphones ou tablettes pour des usages pédagogiques. C'est l'autre volet de la loi qui autorise, pour la première fois, l'utilisation du portable dans les classes. En clair, chaque établissement fera comme bon lui semble.

 

La mise en oeuvre de la réforme du bac

Les élèves qui entrent en seconde cette année passeront  le bac en 2021 , première édition du bac nouvelle formule. Au lieu d'être évalués sur une semaine d'épreuves, les élèves le seront, en partie, sur du contrôle continu (40 % de la note finale) qui prendra en compte les résultats de 1ère et de terminale. Les futurs bacheliers passeront quatre épreuves finales : deux épreuves écrites sur des disciplines de spécialité qu'ils auront choisies, une épreuve de philosophie et un oral qu'ils auront préparé.

Voilà pour les généralités applicables dans tous les établissements, mais quels sont les objectifs spécifiques dans les Alpes du Sud ?

 

Un enseignement à 50% en langue anglaise et à 50% en langue française dans les Alpes de Haute-Provence

Autre mesure, expérimentale cette fois, dans les Alpes de Haute-Provence : la pratique de l’enseignement des matières à moitié en français et l’autre moitié en anglais à l’école élémentaire de La Luquèce, à Manosque. Une expérimentation issue d’un dispositif académique mis en place dans seulement 12 écoles de l’académie (11 dans les Bouches-du-Rhône et une dans les Alpes de Haute-Provence). Éric Lavis, inspecteur d’académie des Alpes de Haute-Provence :

Cette expérience pourrait tendre à se développer, mais ne pourra pas s’étendre à toutes les écoles « notamment parce qu’il faut trouver à chaque classe des enseignants qui disposent de la certification en langue anglaise leur permettant d’assurer l’enseignement des programmes français en langue anglaise », comme l’explique Éric Lavis.

 

Penser l’école de demain dans les Hautes-Alpes

Pour Philippe Maheu, inspecteur d’académie des Hautes-Alpes, qui partage les mêmes nouveautés pour la rentrée que son homologue des Alpes de Haute-Provence, l’urgence se situe également dans ce que sera l’école de demain dans le département. « Depuis 5 ans que je suis dans les Hautes-Alpes, nous avons perdu 600 élèves tout en assurant l’apport de 25 postes supplémentaires (…) mais cela risque de ne pas durer. Je souhaite que des classes restent en place, par contre d’autres écoles qui n’ont que très peu de classes ne répondent plus aux exigences de l’école de demain. » En bref, l’inspecteur d’académie veut réfléchir à une nouvelle organisation à laquelle le département ne pourra se substituer dans l’avenir.

Et pour tous ceux qui dès la rentrée pensent aux prochaines vacances, sachez qu’il faudra attendre encore 48 jours, jusqu'au 20 octobre, avant les vacances de la Toussaint.  Et pour se rassurer, le calendrier des vacances scolaires est ici :

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios