Alpes du Sud : 80 km/h, quelles conséquences dans nos départements ?

Alpes du Sud : 80 km/h, quelles conséquences dans nos départements ?

TRANSPORTS / +258

 

- Alpes du Sud -

 

Cela fait plus d'un mois que les panneaux de limitation de vitesse à 80 km/h sur quelque 4.000 kms de routes des Alpes du Sud ont remplacé ceux à 90. Il y a une semaine, Europe 1 révélait que le nombre d'automobilistes flashés en juillet a été multiplié par 2,1 par rapport à la même période l'année dernière sur l’ensemble de la France. Aujourd’hui, Alpes 1 vous révèle les résultats dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. La conclusion est sans appel, les automobilistes de nos départements ont du mal à assimiler la mesure.

 

+258 % dans les Hautes-Alpes, + 307 % dans les Alpes de Haute-Provence en un an

Dans les Hautes-Alpes, depuis le 1er juillet 2018, 12 radars sur 16 ont été concernés par l’abaissement de la vitesse limite autorisée à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central. 10.043 messages d’infractions (MIF) ont été enregistrés sur ces appareils durant ce mois. À titre de comparaison, 3.897 flashs avaient été comptabilisés dans le département en juillet 2017.

 

« L’État dépense 3,7 Md€/an pour lutter contre la violence routière, et le coût pour la collectivité de cette violence routière s’élève à 50 Md€ », Cécile Bigot-Dekeyzer.

 

La préfète des Hautes-Alpes, Cécile Bigot-Dekeyzer, rappelle que dans 24 % des accidents dans les Hautes-Alpes, la vitesse est un facteur aggravant. « En plus des contrôles quotidiens sur les routes, nous avons mené dernièrement et nous mènerons de nouveau des opérations de grande ampleur, avec les forces de sécurité, pour sensibiliser les automobilistes. »

Dans les Alpes de Haute-Provence, hormis sur quelques portions de réseaux non concernés par cette mesure, l’ensemble des 12 radars du département ont été paramétrés à la vitesse limite autorisée (VLA) de 80 km/h au lieu des 90 km/h initiaux. Sur le mois de juillet 2018, le nombre de messages d’infractions dans les Alpes-de-Haute-Provence s’élève à 6.726, contre 2.187 pour le mois de juillet 2017, soit un taux de multiplication de 3,1.

Le préfet des Alpes-de-Haute-Provence, Olivier Jacob, relève que ce bilan partiel sur un mois montre « qu’un certain nombre d’usagers n’ont pas encore intégré ce changement dans leurs habitudes de conduite ». Il souligne par ailleurs que « tous les dispositifs de contrôles sont annoncés par des panneaux de signalement des radars. Il n’y a donc aucun piège. »

 

« Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, 80 % des accidents mortels se déroulent sur une route bidirectionnelle hors agglomération », Olivier Jacob.

 

Le préfet des Alpes de Haute-Provence, qui rappelle à l’occasion de la publication de ces chiffres que la vitesse demeure « la première cause des accidents » (35 % des accidents). Au 22 juillet 2018, dans les Alpes-de-Haute-Provence, on compte 107 accidents corporels, 10 tués et 148 blessés contre respectivement 121 accidents, 12 tués et 173 blessés en 2017 sur la même période. Parmi les 9 accidents mortels, 5 ont pour cause principale la vitesse excessive ou inadaptée.

 

Des recettes supplémentaires à destination des hôpitaux

Les préfets des Alpes du Sud qui rappellent également de concert que comme l’a annoncé le gouvernement, « le surplus des recettes radars lié à l’abaissement de la vitesse limite à 80 km/h sera entièrement reversé à un fond destiné aux hôpitaux spécialisés dans le traitement des grands accidentés de la route. »

Sur le même sujet >>> Alpes du Sud : automobilistes, découvrez la carte des radars dans votre département

 

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios