Alpes du Sud : des députés proposent une semaine sans écrans dans les établissements scolaires

Alpes du Sud : des députés proposent une semaine sans écrans dans les établissements scolaires

POLITIQUE / Une semaine d’enseignement sans écran pour renforcer la citoyenneté numérique, c’est la volonté de 16 parlementaires, dont la députée (LREM) des Hautes-Alpes, Pascale Boyer.

 

- Alpes du Sud -

 

La proposition de loi interdisant le téléphone portable à l'école doit être discutée à l'Assemblée dans la journée, une loi qui a également ouvert le débat autour d’une possible interdiction pour les professeurs. Mais sur ce point le ministre de l’Éducation a annoncé sur LCI ne pas être « favorable » à cet amendement. « Je pense que les règles qui s’appliquent aux adultes ne sont pas les mêmes que celles qui s’appliquent aux enfants et aux adolescents. Les professeurs ont suffisamment de conscience pour ne pas utiliser trop fortement le téléphone portable. Ce n’est pas nécessaire d’inclure cette dimension. » 

Autre proposition avancée par Pascale Boyer, députée (LREM) des Hautes-Alpes et 15 parlementaires de la majorité, un amendement visant l’organisation d’une semaine d’enseignement sans écran dans les établissements d’éducation.

« S'il est indispensable d'intégrer le recours au numérique aux différents dispositifs pédagogiques, il convient également, a contrario, d'apprendre aux élèves à se passer temporairement des différents écrans afin de contribuer au développement de leur esprit critique à l'égard de l'usage de ces outils et ainsi renforcer la citoyenneté numérique », indique l’élue des Hautes-Alpes.

Une expérience similaire avait d’ailleurs été mise en place en octobre 2017, durant 10 jours, dans 17 établissements des Hautes-Alpes.

En savoir plus >>> Hautes-Alpes : moins d'écrans pour plus de concentration

 

Reste à savoir comment les professeurs accueilleront cette proposition, alors que certains ont déjà dû adapter leurs méthodologies avec l’arrivée d’outils numériques dans les établissements. Seront-ils favorables à ce va-et-vient dans l’utilisation du numérique l’école, alors que le ministère considère que l’école « contribue au projet d'une société de l’information et de la communication pour tous en initiant, en partenariat avec les collectivités et différents acteurs, des actions pour généraliser les usages et développer les ressources numériques pour l'éducation. »

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios