Alpes du Sud : contestation sociale, le PS se cherche une place

Alpes du Sud : contestation sociale, le PS se cherche une place

POLITIQUE / En écho au 78ème congrès du Parti Socialiste, les fédérations relaient la ligne définie par le parti et tentent de se raccrocher aux wagons de la contestation sociale.

 

- Alpes du Sud -

 

Premier acte du 78ème congrès du PS qui se tenait le week-end dernier : les socialistes ont ratifié l’élection de leur premier secrétaire, Olivier Faure, après la proclamation des résultats définitifs des votes des 15 et 29 mars, auxquels près de 38.000 militants avaient participé, dont une petite centaine dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence.

Deuxième acte : se trouver une place au cœur de la bataille sociale et le faire savoir sur les territoires, sans avoir l’air de prendre le train en cours de route. Alors que Benoît Hamon (Génération-s), Pierre Laurent (PCF) et Olivier Besancenot (NPA) ont déjà participé aux manifestations contre les projets du gouvernement, La France Insoumise a appelé à de grandes mobilisations contre Emmanuel Macron, à Marseille, le 14 avril, et à Paris, le 5 mai.

 

« Nous réfutons la mondialisation à marche forcée, nous dénonçons l'absence de concertation et le passage en force (…) l'humain doit rester au centre des préoccupations », M-J Allemand et P.Valenti.

 

Ainsi, les fédérations du Parti Socialiste des Hautes Alpes et des Alpes de Haute-Provence affirment leur « soutien au mouvement de contestation des cheminots ainsi qu'à ceux de toutes les corporations injustement maltraités par notre gouvernement : hôpitaux, éboueurs, salariés de Carrefour … », bref un soutien à tous ceux qui contestent.

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios