Alpes du Sud : la Grande Traversée des Alpes menacée d'extinction

Alpes du Sud : la Grande Traversée des Alpes menacée d'extinction

TOURISME / Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes pourraient réduire ou supprimer leurs subventions.

 

- Alpes du Sud -

 

La Grande Traversée des Alpes pourrait perdre les subventions des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes, soit la moitié de son budget. Une association créée sous l’impulsion de l’État en 1971 pour organiser, développer et valoriser l’offre touristique en itinérance à travers les Alpes. Une structure qui pourrait disparaitre dans les prochains mois.

 

« L’objectif, c’est de pérenniser une économie au service de l’économie alpine », L. Terrail

 

Il y a 45 ans, les pouvoirs publics étaient unanimes. Il faut développer une offre alternative en montagne, pour faire face aux sports d’hiver. Il faut donc développer les sports d’été : randonnée, VTT, vélo électrique. La Grande Traversée des Alpes est née en 1971.

 

 

 

Aujourd’hui, La Grande Traversée des Alpes est dirigée par Lionel Terrail et ses huit collaborateurs :

 

Des parcours tous compris

Objectif de la GTA, proposer des circuits tous niveaux, adaptés à chacun et offrant tous les services recherchés par les touristes itinérants. « Des hébergements, où le touriste va toujours trouver le niveau de services qui lui permet de faire une étape qui correspond au mieux à ses besoins », explique le directeur de l’association. « Quand on est cycliste, on aime bien pouvoir garer son vélo dans un endroit sécurisé. On aime bien avoir des repas adaptés, un petit déjeuner plus tôt que les autres. » Des services que sont sûrs de trouver les voyageurs réservant les circuits labellisés La Grande Traversée des Alpes.

 

 

Une offre qui fait travailler plus de 500 partenaires sur le territoire, engendrant plus de 17 millions d’euros de retombées économiques.

 

La GTA pourrait disparaitre

Les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes ont fait part de leur souhait de se retirer du financement de La Grande Traversée des Alpes. Alors que l’association a essayé de diversifier ses sources de financement, en se tournant de plus en plus vers des recettes privées en provenance d’entreprises marchandes, les collectivités y auraient vu une aubaine de faire des économies. Mais l’arrêt de leurs subventions diviserait par deux le budget de La GTA.

 

« L’objectif, c’est de continuer à pouvoir faire ce travail, au quotidien, sur le terrain », L. Terrail

 

Lionel Terrail, directeur de La Grande Traversée des Alpes :

 

Des discussions sont en cours avec les régions. Si elles n’aboutissent pas, La GTA élabore deux plans : réduire son champ d’actions, ou bien mettre la clé sous la porte. Une recherche de partenaires privés est aussi lancée.

 

G. Piat



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios