Alpes du Sud : le plan Action Publique 2022 conduit les syndicats dans la rue

Alpes du Sud : le plan Action Publique 2022 conduit les syndicats dans la rue

SOCIAL / Mobilisation à Digne les Bains et Gap face à ce programme d'économies de 4,5 milliards d'euros par an dès 2020 qui prévoit la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires

 

- Alpes du Sud - 

 

Le débat du service public dans les rues ce jeudi. Sept syndicats appellent à la mobilisation ce 22 mars, contre les annonces du gouvernement sur la réforme de la fonction publique. Si le pouvoir d’achat des fonctionnaires fait toujours partie des revendications, les organisations pointent également le plan Action Publique 2022.

 

« Nous ne parviendrons pas à réparer durablement la France sans nous interroger collectivement sur ce que nous devons et pouvons attendre de l’État et de nos services publics », E. Philippe

 

Le programme Action Publique 2022 a été lancé en octobre dernier par le Premier Ministre. Objectif : transformer l’administration en trois points. Il s’agit d’améliorer la qualité des services publics, offrir un environnement de travail modernisé aux fonctionnaires avec une transformation numérique (200 millions d’euros sont débloqués dès 2018, ce sera 700 millions d’euros sur les cinq années à venir) et maitriser les dépenses publiques en optimisant les moyens.

Tous les périmètres des administrations publiques sont concernés, que ce soit l’État, ses opérateurs, les administrations de sécurité sociale ou les collectivités territoriales. Les ministères doivent par ailleurs être « les chefs de file », selon le gouvernement, des politiques publiques conduites.

 

 

Si la phase de diagnostic se termine en ce mois de mars, une seconde phase d’élaboration puis de mise en œuvre des plans de transformation doit désormais intervenir.

 

Plus de pouvoirs d’achats, pas de suppression de postes

Sept des neuf syndicats de la fonction publique seront en tête de 140 cortèges en France, pour demander une négociation pour le dégel de la valeur du point d’indice, l’abrogation du jour de carence et davantage qu’une compensation de la hausse de la CSG. Quant à la réforme de la fonction publique, le projet prévoit la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat afin de réaliser 4,5 milliards d’euros d’économies par an à partir de 2020. Des économies dénoncées par les organisations. Un rassemblement aura lieu ce jeudi dès 10h devant l’Inspection Académique des Hautes-Alpes à Gap et place du Général de Gaulle à Digne les Bains.

 

Tous les services publics dans les rues

Milieu de l’Éducation nationale avec les enseignants, comme milieu hospitalier pour dénoncer l’économie de 1,6 milliard d’euros demandée pour 2018, personnels de maisons de retraite pour réclamer davantage de moyens humains et cheminots : tous sont appelés dans les rues.

 

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios