Alpes du Sud : la rétro du mois de novembre 2017

Alpes du Sud : la rétro du mois de novembre 2017

RÉTRO / Une jeune fille des Mées se fait connaître dans un téléfilm : Lou Gable

 

- Alpes du Sud - 

 

Contre le loup, des maires posent fusil en main. L’Union pour la Sauvegarde des Activités pastorales et rurales appelle le gouvernement à abandonner son plan de gestion du canidé tel qu’envisagé.

Une rencontre inédite suivra à Lyon entre maires et syndicats agricoles. Parmi eux, des représentants des Alpes du Sud. Le message est clair : tout éleveur dont le troupeau est menacé doit avoir le droit de tir de défense.

Le loup finit également sur les tables des édiles des Alpes de Haute-Provence. François Balique, le maire du Vernet, lance le bal d’un arrêté contre les animaux errants et dangereux. Il n’hésite pas à jouer avec les limites de la loi en autorisant à capturer tous les animaux errants, et déterminer s’il s’agit du Canis Lupus ou non. Des arrêtés qui seront jugés illégaux quelques semaines plus tard.

Le mois de novembre, c’est aussi le mois de l’avènement pour une jeune fille dans les Alpes de Haute-Provence : Lou Gable, 16 ans et originaire des Mées, interprète l’histoire de Flavie Flament dans « Consolation ».

 

Novembre, on célèbre également le triste anniversaire de l’attentat du Bataclan. Dans les Alpes de Haute-Provence, on poursuit la lutte contre les cas de radicalisation. Un colloque s’est tenu à Digne les Bains, réunissant des travailleurs sociaux, éducateurs, médiateurs ou enseignants pouvant être confrontés à de telles situations.

Ils s’appellent Kylian, Raydan et Yacine, ce sont trois adolescents embrunais et ils n’ont pas froids… aux mots. Trois jeunes qui ont participé au projet artistique de la MJC d’Embrun, celui de composer du rap.

 

Sisteron est victime au début du mois d’un incendie dans son abattoir mettant toute la chaine de production au point mort. 10 camions et deux fourgons brûlent également. Un sinistre qui recevra immédiatement le soutien de la Région.

 

Lui par contre n’est plus soutenu, c’est Sébastien Ginet. Le président de la fédération de Les Républicains dans les Alpes de Haute-Provence est accusé de vols de chèques par un référent de son propre parti.

Novembre, on apprend le départ de Philippe Court. Le préfet des Hautes-Alpes prend son poste en Ardèche, il est remplacé par Cécile Bigot Dekeyzer, qui a notamment travaillé en tant que directrice de cabinet de l’ancienne secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Barbara Pompili.

Il faut faire des efforts, et réduire la voilure : le budget 2018 dans les Alpes de Haute-Provence est présenté comme, pas critique mais fragile. Pas critique, pourtant, la dette, qui était estimée à 138 millions d’euros en 2016, est passée à 141,6 millions d’euros cette année et devrait continuer d’augmenter. En parallèle, la capacité de désendettement augmente également passant de 5,25 années en 2016 à 13,89 ans en 2022.

Novembre, une autre denrée se fait rare : c’est l’or bleu à Gap. Des travaux devront être lancés en urgence pour éviter une pénurie, il faudra relier le puit de Choulières.

Il était seul en lice, et c’est logiquement que l’ancien député des Alpes de Haute-Provence, Christophe Castaner, prend la direction du parti de « La République en Marche ».



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios