Alpes du Sud : « quand Airbnb publie de faux chiffres sur la réforme de la taxe de séjour », J.Giraud

Alpes du Sud : « quand Airbnb publie de faux chiffres sur la réforme de la taxe de séjour », J.Giraud

ÉCONOMIE / Les députés ont voté mercredi en commission un amendement qui donne la possibilité aux communes d’alourdir la taxe de séjour sur les hébergements « non classés » comme les loueurs qui passent par la plateforme Internet Airbnb.

 

- Alpes du Sud -

 

Le bras de fer entre Airbnb et les hôteliers de retour dans l’actualité. Nouvel acte, un amendement de La République En Marche (LREM) destiné à instaurer une taxe de séjour proportionnelle au prix des locations sur les plateformes Internet du type Airbnb a été adopté, mercredi, en commission des finances de l’Assemblée nationale. Un amendement suivi d’un communiqué de la plateforme de location sur Internet, que dénonce le député des Hautes-Alpes et rapporteur général de la commission des finances, Joël Giraud. « Airbnb a cru bon de publier un communiqué où les calculs sont erronés » , dénonce l’élu, co-auteur de l’amendement avec Éric Woerth, président de la commission des finances.

 

« Airbnb qui, jusqu’alors, fait appliquer pour les meublés la tarification systématiquement la plus basse, ce qui constitue à la fois une concurrence déloyale vis-à-vis des autres hébergeurs mais aussi un manque à gagner pour les collectivités territoriales. » J.Giraud.

 

Entre 1 et 5% selon la ville

Concrètement, si cette disposition est votée à l’Assemblée nationale, chaque occupant d’un logement loué sur une plateforme comme Airbnb devra s’acquitter d’une taxe de séjour comprise entre 1 et 5% du tarif de location. Une taxe fixée par les communes, permettant d’alimenter les finances des municipalités. De son côté Airbnb affirme dans un communiqué qu’une « famille de deux parents réservant une location meublée à 100 euros à Paris devra potentiellement acquitter une taxe de séjour de près du double de celle facturée dans un hôtel 3 étoiles ».

Faux, pour Joël Giraud. Actuellement, le tarif plafond de la taxe de séjour pour les usagers d’un hôtel 3 étoiles est de 1,50 euro par adulte, soit 3 euros maximum par nuitée par famille de deux parents, les enfants étant (et restant) exonérés de taxe de séjour.

Avec la proposition de réforme de l’Assemblée nationale, le montant total de taxe de séjour sera compris entre 50 centimes et 2,50 euros en fonction du taux appliqué dans la commune et suivant son libre choix. « Il semble que 2,50 euros soient inférieurs à 3 euros et a fortiori à 6 euros, le double de la taxe de séjour d’un hôtel 3 étoiles dans les mêmes conditions », argumente le rapporteur général de la commission des finances.



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Le Grand Réveil Alpes 1 de 7h du Lundi 27 Novembre 2017

Avec Thierry Masselis, Gaël Piat et Romaric Ponce.

Alpes du Sud : 110.000 voyageurs Airbnb et 81 millions d'€ de retombées

TOURISME / 8,3 millions de voyageurs sont passés par Airbnb l’an passé, contre 4,7 millions en 2015.

Alpes de Haute-Provence : C.Castaner reste au gouvernement, fin du suspense…

POLITIQUE / Le remaniement a finalement été annoncé ce vendredi soir par l’Élysée dans un communiqué. Un choix habile de la part du président de la République afin d’épargner, au moins pour un temps, Christophe Castaner face aux critiques.

Alpes du Sud : arrêt maladie, le jour de carence rétabli pour les fonctionnaires…

POLITIQUE / Les députés ont rétabli le jour de carence des fonctionnaires en cas d'arrêt-maladie, le gouvernement espérant lutter contre le micro-absentéisme. De son côté le député des Hautes-Alpes, Joël Giraud, a apporté quelques nuances au texte.

Alpes du Sud : les aides à l’agriculture biologique maintenues et augmentées

AGRICULTURE / Joël Giraud, rapporteur général des finances et député LREM des Hautes-Alpes, a fait adopter un amendement cette nuit pour prolonger le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique, alors que l’État avait envisagé de cesser de verser des aides au maintien des agriculteurs biologiques afin de privilégier les aides à la conversion au bio

Hautes-Alpes : Pascale Boyer intègre la mission d’information sur la…

POLITIQUE / Le but de la députée LREM est de défendre « la spécificité des territoires de Montagne » face aux nouvelles règles en faveur de la compétence obligatoire eau et assainissement.

Hautes-Alpes : Tallard en dehors du dispositif Pinel, Jean-Michel Arnaud…

POLITIQUE / Le maire de Tallard et Président de l'Association des Maires de France pour les Hautes-Alpes regrette "que la notion de bassin de vie ne soit pas intégrée à ce stade du projet de Loi de Finances".

Alpes du Sud : les députés votent le maintien des Alpes du Sud dans…

ÉCONOMIE / Une véritable avancée pour le BTP : la loi de finances prévoyait de sortir les Alpes du Sud des zones concernées par le dispositif Pinel. Un dispositif qui concerne 70 % des acquisitions dans les Hautes-Alpes

Alpes du Sud : énergie, J.Giraud fait repousser la fin du crédit d'impôt…

ÉCONOMIE / Les députés ont adopté en commission un amendement du rapporteur général et député (LREM) des Hautes-Alpes, Joël Giraud, au projet de budget 2018.

Hautes-Alpes : grogne du BTP 05, J. Giraud demande à l'Assemblée Nationale…

POLITIQUE / Selon plusieurs structures économiques des  Hautes-Alpes, les conséquences de la loi de finances seraient fatales. Cette loi, appliquée en janvier prochain, prévoit de supprimer du dispositif Pinel les zones B2 et C, soit la totalité des Hautes-Alpes.

[MAJ] Alpes de Haute-Provence : Christophe Castaner probable patron d’En…

POLITIQUE / Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a été choisi par Emmanuel Macron, ce mardi, pour prendre la direction du parti La République En marche (LREM), selon des informations du Monde et des Échos, confirmant celles d’Alpes 1.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios