Alpes du Sud : les députés LREM saluent les « promesses tenues » par le gouvernement

Alpes du Sud : les députés LREM saluent les « promesses tenues » par le gouvernement

POLITIQUE / Pascale Boyer et Joël Giraud sont les premiers députés des Alpes du Sud à assurer le service avant vote du premier budget du quinquennat d’Emmanuel Macron dans une tribune signée par 130 députés de La République En Marche.

 

- Alpes du Sud -

 

L'examen du budget 2018 a débuté ce mardi en commission, l’occasion pour plus de 130 députés LREM de signer une tribune pour défendre le projet de loi de finances, qui concrétise les promesses de campagne du gouvernement. « Notre choix est celui du travail. Notre budget est tourné vers ceux qui créent de l’emploi, ceux qui en pourvoient, ceux qui en cherchent », déclarent les signataires du texte, dont les députés des Hautes-Alpes, Pascale Boyer et Joël Giraud (également rapporteur général du budget).

Une liste de signataires annoncés comme « non exhaustive », dans laquelle pourrait apparaitre dans l’avenir les députées des Alpes de Haute-Provence, Emmanuelle Fontaine-Domeizel et Delphine Bagarry ?

 

« La France doit rompre avec des tabous et des totems »

« Nous devons revenir à un principe simple : on ne peut redistribuer ce que l’on ne produit pas, peut-on lire. La France doit rompre avec des tabous et des totems », ajoutent les députés, citant l'impôt sur la fortune qui est, selon eux « un impôt inefficace et désincitatif » ou encore la taxe d’habitation « injuste dans son mode de calcul ». Défendant la réduction des emplois aidés, les élus considèrent que le « chômage est structurel et la subvention de l’emploi par des contrats aidés ne peut constituer ni une réponse unique ni une réponse efficace. »

Autre tabou, sans les citer, les députés ciblent également le statut de la fonction publique ou des cheminots : « nous avons protégé des statuts plus que nous n’avons donné de perspectives aux individus. »

 

« Un 13ème mois pour les personnes payées au SMIC »

« D’ici la fin du quinquennat, nos choix budgétaires permettront à une personne payée au SMIC d’avoir le bénéfice d’un 13ème mois », assurent les signataires. Avec comme levier, dès janvier 2018, « la baisse des parts vieillesse et chômage des cotisations sociales et en augmentant la prime d’activité. »

 

Vers une « révolution culturelle »

« Nous devons pouvoir réaliser une révolution culturelle : celle qui fera que le travail paie, que la prise de risque est encouragée », poursuivent les députés, mettant en avant que pour un « salarié du privé ou du public, indépendant, chef d’entreprise, commerçant, artisan, agriculteur, profession libérale : un euro cotisé doit valoir la même chose et donner les mêmes droits à chacun.»



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Hautes-Alpes : J-M Arnaud lance un manifeste national « pour la liberté…

TRIBUNE / Alpes 1 ouvre sa tribune aux élus des Alpes du Sud. Aujourd’hui, c’est Jean-Michel Arnaud, président de l’Association des maires des Hautes-Alpes (AMF 05) et maire de Tallard qui lance un appel auprès des présidents d’associations départementales de maires de France.

Hautes-Alpes : le maire de Monêtier-Allemont tire la sonnette d’alarme…

TRIBUNE / Alpes 1 ouvre sa tribune aux élus des Alpes du Sud. Aujourd’hui, c’est Frédéric Robert, maire de Monêtier-Allemont qui s’adresse à tous les maires des Alpes du Sud. À quelques jours du 100ème congrès des maires, il s’alarme sur l’avenir des communes suite à la multiplication des communes nouvelles.

Hautes-Alpes : Pascale Boyer intègre la mission d’information sur la…

POLITIQUE / Le but de la députée LREM est de défendre « la spécificité des territoires de Montagne » face aux nouvelles règles en faveur de la compétence obligatoire eau et assainissement.

Hautes-Alpes : Tallard en dehors du dispositif Pinel, Jean-Michel Arnaud…

POLITIQUE / Le maire de Tallard et Président de l'Association des Maires de France pour les Hautes-Alpes regrette "que la notion de bassin de vie ne soit pas intégrée à ce stade du projet de Loi de Finances".

Alpes du Sud : les députés votent le maintien des Alpes du Sud dans…

ÉCONOMIE / Une véritable avancée pour le BTP : la loi de finances prévoyait de sortir les Alpes du Sud des zones concernées par le dispositif Pinel. Un dispositif qui concerne 70 % des acquisitions dans les Hautes-Alpes

Alpes du Sud : énergie, J.Giraud fait repousser la fin du crédit d'impôt…

ÉCONOMIE / Les députés ont adopté en commission un amendement du rapporteur général et député (LREM) des Hautes-Alpes, Joël Giraud, au projet de budget 2018.

Alpes du Sud : les rendez-vous importants de ce jour

SOCIÉTÉ / Le collectif des "Tous Migrants" tient une réunion publique ce vendredi à 19h30, en la salle des associations de Briançon.

Hautes-Alpes : grogne du BTP 05, J. Giraud demande à l'Assemblée Nationale…

POLITIQUE / Selon plusieurs structures économiques des  Hautes-Alpes, les conséquences de la loi de finances seraient fatales. Cette loi, appliquée en janvier prochain, prévoit de supprimer du dispositif Pinel les zones B2 et C, soit la totalité des Hautes-Alpes.

Alpes du Sud : budget 2018, les mesures phares votées par vos députés

POLITIQUE / L'Assemblée nationale a largement approuvé mardi le volet « recettes » du premier budget du quinquennat Macron, avant le démarrage des débats sur le financement de la Sécu. Un vote suivi par les députés des Alpes du Sud.

[MAJ] Alpes de Haute-Provence : Christophe Castaner probable patron d’En…

POLITIQUE / Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a été choisi par Emmanuel Macron, ce mardi, pour prendre la direction du parti La République En marche (LREM), selon des informations du Monde et des Échos, confirmant celles d’Alpes 1.

Alpes du Sud : record d’amendements adoptés pour les zones rurales…

ÉCONOMIE / C’est le député des Hautes-Alpes, Joël Giraud, qui est le rapporteur général des finances

Alpes du Sud : C.Castaner à la présidence d’En Marche ? « La réflexion…

POLITIQUE / En Marche en pleine mutation cherche toujours son nouveau chef et parmi les noms évoqué, Emmanuel Macron aurait une préférence, celle de Christophe Castaner.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios