Alpes du Sud : le Gouvernement s’empare de la sécheresse

Alpes du Sud : le Gouvernement s’empare de la sécheresse

ENVIRONNEMENT / Les Ministres de l’Agriculture et de la Transition Écologique décident d’actions pour une meilleure gestion de la ressource « eau », alors que les épisodes de sécheresse se généraliseront d’ici 2050

 

- Alpes du Sud -

 

Et si les épisodes de sécheresse tels que nous les connaissons aujourd’hui devenaient la normalité dans le futur ? C’est ce que semble craindre les Ministères de l’Agriculture et de la Transition Écologique. Alors que 30 départements, dont les Alpes de Haute-Provence, ont pris des arrêtés de crise imposant l’arrêt des prélèvements d’eau non prioritaires, cette situation considérée jusque-là comme exceptionnelle pourrait devenir commune à partir de 2050 en raison du dérèglement climatique.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : l'état de Sécheresse se dégrade, d'importantes mesures de restrictions sont prises

 

Les actions pour « encourager la sobriété des usages et l’innovation »

Nicolas Hulot et Stéphane Travert veulent donc agir pour éviter demain un dérèglement notable des ressources naturelles. Une « sobriété des usages et l’innovation » selon les deux Ministres qui passerait tout d’abord par un engagement des citoyens, des entreprises ainsi que des administrations, avec des campagnes de sensibilisation et communication. L’action doit également venir des collectivités qui doivent poursuivre leurs investissements pour maintenir les réseaux, et réduire les fuites dans les canalisations. Quant à l’agriculture, il faudra qu’elle devienne plus économe en eau et multi-performante. Quand l’eau est rare, le Gouvernement encourage à réaliser des projets de stockage hivernal afin d’éviter les prélèvements en période sèche. Enfin, rechercher de nouvelles solutions scientifiques.

 

Les actions pour « faire émerger des solutions locales adaptées dans l’ensemble des territoires »

Un deuxième Plan National d’adaptation au changement climatique devrait être élaboré d’ici la fin de 2017. Une cellule d’expertise devrait être mise en place d’ici la fin octobre pour mettre à jour les difficultés rencontrées par le milieu agricole dans la gestion de l’eau. Une cellule placée sous l’autorité des ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios