Alpes du Sud : face au risque sévère de feux, les pompiers s’adaptent

Alpes du Sud : face au risque sévère de feux, les pompiers s’adaptent

SÉCURITÉ / Les dispositifs préventifs, mis en place au début de l’été, montent d’un cran. Explications des deux directeurs départementaux des SDIS des Alpes du Sud

Photo Sapeurs Pompiers des Hautes-Alpes

 

- Alpes du Sud -

 

Les Alpes du Sud, placés en risque très sévère face aux feux de forêt. La sécheresse conjuguée aux rafales de vent et à l’augmentation des températures donnent un cocktail dangereux dans nos deux départements, si bien qu’aujourd’hui les forces d’intervention doivent s’adapter.

 

Alpes de Haute-Provence : trois Groupes d’Intervention déployés à même le terrain

Dans les Alpes de Haute-Provence, trois Groupes d’Intervention Feux de Forêt sont mobilisés uniquement pour la prévention. Un dispositif utilisé depuis plusieurs années dans l’axe méditerranéen, pour permettre une attaque rapide des feux naissants par l’approche terrestre. « Ce sont 15 véhicules et 60 hommes qui sont sur le terrain. Ils sont mobilisables immédiatement », explique sur Alpes 1 le Colonel Frédéric Pignaud, directeur départemental du SDIS 04.

Des secteurs stratégiques ont été déterminés, notamment Peyruis pour sa proximité avec l’autoroute A 51, l’ouest de Manosque et plus particulièrement Saint-Maime et le plateau de Valensole.

Colonel Frédéric Pignaud, directeur du SDIS 04 :

Colonel Patrick Moreau, directeur du SDIS 05 :

 

Hautes-Alpes : les casernes renforcées par des personnels saisonniers

Dans les Hautes-Alpes, le niveau de sensibilité élevé aux feux est relativement rare, mais il est déclenché dans la partie sud passée depuis le début de la semaine en période rouge. Le risque très sévère n’avait pour l’instant pas été observé depuis le début de l’été dans le département. Mais le SDIS 05 n’a pas attendu ces alertes pour mettre en œuvre son dispositif préventif. « Une caserne sur deux a été renforcée en personnel saisonnier, des messages particuliers ont été passés à l’ensemble des personnels pour demander une vigilance particulière pour assure des départs immédiats », explique le Colonel Patrick Moreau, directeur départemental du SDIS 05.

Aucun groupe, à l’image des Alpes de Haute-Provence, n’a été placé hors des murs par prévention, « mais il n’est pas exclu de le faire à la fin de la semaine si la situation évolue défavorablement », poursuit le responsable.

 

Il est toujours demandé la plus grande vigilance aux industriels et agriculteurs intervenant dans des secteurs sensibles, et d’être toujours armés d’un moyen pouvant éteindre un début d’incendie. Tout emploi du feu est interdit dans les bois, sous-bois, garrigues ou maquis ainsi que tout secteur situé à moins de 200 mètres. Interdiction également des feux d’artifice, des feux de joie, des barbecues ou encore des méchouis.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios