Alpes du Sud : la démographie publiée par l’Insee, 2.848 naissances pour 3.242 décès en 2015

Alpes du Sud : la démographie publiée par l’Insee, 2.848 naissances pour 3.242 décès en 2015

SOCIÉTÉ / L’Insee vient de publier sa dernière étude sur le bilan démographique dans notre région. Elle indique une hausse du nombre de décès et une baisse des naissances. Un constat qui se vérifie également dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence.

 

- Alpes du Sud -

 

L’Insee vient de publier sa dernière étude sur le bilan démographique dans notre région, dans laquelle elle indique une hausse du nombre de décès et une baisse des naissances. Un constat qui se vérifie également dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence.

Au 1er janvier 2016, la population de Provence-Alpes-Côte d’Azur est estimée à 5.024.200 habitants. Au cours des dernières années, elle a progressé de 0,4 % en un an, un rythme légèrement inférieur à celui de France métropolitaine (+ 0,5 % par an). Cette augmentation repose pour 3/4 sur un excédent des naissances sur les décès et pour 1/4 sur l’excédent migratoire.

 

 

Le solde naturel de la région reste positif sauf dans les Alpes du Sud.

Si les naissances sont plus nombreuses que les décès en région PACA, son niveau est au plus bas depuis 10 ans (+ 8.900) et il a diminué dans l’ensemble des départements de la région. Trois départements présentent même un déficit naturel dont ceux des Alpes du Sud avec le Var : les Alpes-de-Haute-Provence (- 330), où les décès étaient déjà plus nombreux que les naissances en 2014, les Hautes-Alpes (- 60) et le Var (- 650).

 

Plus de décès que de naissances dans les départements alpins

 

Avec 1,91 enfant par femme, les Hautes-Alpes ont le taux de fécondité le plus bas

En 2015, la région a enregistré 58.775 naissances. Une diminution de 1,5 % par rapport à 2014, avec -880 naissances. Une tendance à la baisse depuis 2013, année record avec 60.034 naissances. Pour autant, la diminution est moins prononcée qu’au niveau national (- 2,7 %).

Une diminution encore plus marquée dans les Alpes du Sud : les Hautes-Alpes (- 2,6 %, 1 347) et les Alpes-de-Haute-Provence (- 2,4 %, 1501).

D’autre part Provence-Alpes-Côte-d’Azur reste la région la plus féconde de France métropolitaine, avec 2,03 enfants par femme. Mais le taux a baissé pour revenir à son niveau de 2011.

L’âge moyen à l’accouchement est de 30,5 ans en PACA. Il est inférieur à 30 ans dans les Hautes-Alpes (29,9 ans) et Alpes-de-Haute-Provence (29,7 ans). Les Hautes-Alpes ont le taux de fécondité le plus faible de la région (1,91 enfant par femme), alors que dans les Alpes de Haute-Provence le taux de fécondité est de 1,94 .

 

Pour vivre longtemps les femmes doivent habiter dans les Alpes du Sud.

Comme au niveau national, la forte mortalité en 2015 provoque une baisse conjoncturelle de l’espérance de vie à la naissance par rapport à 2014, après 10 ans de hausse constante. Ainsi, un garçon né en PACA en 2015, peut espérer vivre jusqu’à l’âge de 79,4 ans (79,7 en 2014). Une fille, née en PACA en 2015, peut quant à elle espérer vivre 6 ans de plus qu’un garçon, si elle vit dans les Alpes de Haute-Provence, soit 85,3 ans (85,5 ans en 2014). L’écart homme-femme s’est réduit d’un peu moins d’un an depuis 2005.

La région se situe légèrement au-dessus de la moyenne nationale pour l’espérance de vie (79,0 ans pour les hommes et 85,1 ans pour les femmes) et en 5ème position derrière l’Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, la Corse et l’Occitanie.

Au sein des Alpes du Sud, l’espérance de vie pour les hommes varie de 78,9 ans dans les Alpes de Haute-Provence à 80,1 ans dans les Hautes-Alpes.

Pour les femmes, l’espérance de vie est identique que l’on vive dans les Hautes-Alpes ou les Alpes de Haute-Provence, c'est-à-dire 85,3 ans.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios