Alpes du Sud : les réactions après le 1er tour de la présidentielle

Alpes du Sud : les réactions après le 1er tour de la présidentielle

POLITIQUE / Victoire d'Emmanuel Macron, devant Marine Le Pen, mais Jean-Luc Mélenchon en force dans nos territoires et déception dans le camp de François Fillon.

 

- Alpes du Sud -

 

Même s’il sera absent du second tour des élections présidentielles, la surprise de ce dimanche dans les Alpes du Sud est Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de La France Insoumise enregistre une forte poussée. Il s’impose comme le représentant de la gauche dans certaines communes. Pour Laurent Eyraud-Chaume, porteur du mouvement « Ensemble » dans les Hautes-Alpes, après le vote vient l’action citoyenne à faire fructifier :

 

Un paysage politique bouleversé, le constat de La France Insoumise qui rêvait d’une 6ème République. Son porte-voix dans les Alpes de Haute-Provence, Jean-Louis Pin :

 

En attendant, le front républicain se met en marche dans les Alpes du Sud. Dès les résultats annoncés, les fédérations se sont mises en place pour suivre les intentions de vote derrière Emmanuel Macron, afin de faire barrage au Front National. Et imposer un plafond de verre. Karine Berger, députée socialiste des Hautes-Alpes :

 

Quant à Henriette Martinez, référente départementale du comité de soutien de François Fillon dans les Hautes-Alpes, c’est le dépit qui s’exprime. Son candidat Les Républicains/UDI n’aura pas surmonté les affaires dont il a été le centre. Un « assassinat médiatique » selon elle, Le maire de Laragne-Montéglin suivra les consignes de vote de François Fillon, mais avec regret :

 

Même son de cloche pour Éliane Barreille, secrétaire départementale LR 04, qui voit l’avenir avec pessimisme :

 

Du côté de Debout la France, on attendra ce lundi soir pour connaître la position politique du parti. Pas d’appel pour l’instant au front républicain. Victor Berenguel, représentant du parti dans les Hautes-Alpes :

 

Cible des attaques, le Front National savoure sa qualification au 2ème tour de la présidentielle. Et déjà Grégory Roose, le sécrétaire départemental du FN dans les Alpes de de Haute-Provence, part en campagne :

 

La bataille est lancée et les attaques fusent aussi dans le camp du vainqueur de dimanche soir. Christophe Castaner, député En Marche dans les Alpes de Haute-Provence, appel au front républicain, dont il avait lui-même usé aux dernières élections régionales :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios