Alpes du Sud : le PRG soutient B.Hamon pour la présidentielle et maintient les accords avec le PS pour les législatives

Alpes du Sud : le PRG soutient B.Hamon pour la présidentielle et maintient les accords avec le PS pour les législatives

POLITIQUE / Si le PRG réaffirme bien son soutien à la candidature de Benoît Hamon, le parti laisse libres les militants de faire leur propre choix, tout en signant un accord qui laisse le champ libre à Joël Giraud dans les Hautes-Alpes, mais apporte la contradiction pour la candidature de Delphine Bagarry dans les Alpes de Haute-Provence.

 

- Alpes du Sud -

 

Le PRG, plus vieux parti de France, n’est décidément pas un parti comme les autres et continue de s’accommoder des accords qu’il avait signés pour la Belle Alliance Populaire entre le PS et les mouvements politiques associés, pour la primaire de la gauche.  Avec pour cette élection interne, une base d’accords simples : les partis et mouvements politiques associés à la primaire de la gauche assuraient, par la signature d’une charte avant la primaire, à se ranger derrière le vainqueur de la primaire, quel qu’il soit.

 

Une charte éparpillée façon puzzle

Défections en chaine au soutien de la candidature de Benoît Hamon et une charte qui  explose en vol. Dernier en date, l’ancien Premier ministre, Manuel Valls, qui a confirmé qu’il n’accorderait pas son parrainage à Benoît Hamon, au motif de la « dérive » politique du candidat du PS.

Dans les Alpes du Sud, le premier à avoir pris le large, aura été le député et président du PRG des Hautes-Alpes, Joël Giraud qui annonçait fin janvier, sur Alpes 1, qu’il voterait blanc pour le second tour de la primaire avant de rejoindre l’équipe d’Emmanuel Macron. Une initiative qu’aura rejoint juste après la primaire, le président du PRG dans les Alpes de Haute-Provence, Jean-Louis Clément.

Un mouvement de déficience suivi entre-temps par de nombreux élus PS dans nos départements en ne donnant pas leurs parrainages au candidat Hamon pour la présidentielle. Ainsi, seuls quatre élus dans les Alpes du Sud ont apporté à cette heure leurs signatures pour Benoît Hamon, quand bon nombre d’élus de gauche se sont tournés vers Emmanuel Macron.

En savoir plus >>> Alpes du Sud : présidentielles 2017, quels candidats vos élus ont choisi ?

 

Le PRG, un parti divisé ?

Réuni hier après-midi à Paris, le comité directeur du PRG, auquel ont participé les présidents des fédérations des Hautes-Alpes, Joël Giraud, et des Alpes de Haute-Provence, Jean-Louis Clément, rappelle que « contrairement à l’intox menée par un membre du PRG - Benoît Biteau, élu PRG de Poitou-Charente. Ndlr-, qui n’était pas présent au comité directeur, il n'y a pas eu de vote sur la question des présidentielles. » En revanche la présidente du parti, Sylvia Pinel, a indiqué qu' « elle ne pouvait que respecter l'engagement personnel pris lors des primaires », et « laisser les militants libres de leurs choix afin de ne pas fracturer le parti. »

Des militants libres de faire leur choix, mais avec une question en forme d’orientation. En effet, le profil que trace dans son communiqué Sylvia Pinel du candidat idéal à la présidentielle se devrait d’avoir  un  « positionnement au centre gauche et attachement à une gauche de Gouvernement. »  

Ce à quoi répondent les présidents de fédération PRG des Alpes du Sud : « le descriptif est-il vraiment compatible avec un ex-frondeur qui a déposé et voté une censure contre le gouvernement ? »

 

Pas d’accord pour les présidentielles, mais un accord pour les législatives

Si les présidentielles n’auraient donc pas été évoquées, en revanche un accord électoral PS-PRG pour les législatives, « indépendant de la campagne des présidentielles car la question des présidentielles divise également le PS » a été adopté. Il prévoit la réservation de la 2èmecirconscription des Hautes-Alpes et autorise une primaire dans la 1ère circonscription des Alpes de Haute-Provence.

Un accord pour les législatives, « une étape importante du rassemblement pour faire gagner la Gauche » pour le premier secrétaire général du PS, Jean-Christophe Cambadélis :

 

 

Un accord qui signifie aujourd’hui, que malgré « les regrets » de la fédération du Parti Socialiste des Hautes-Alpes de voir Joël Giraud se rallier à Emmanuel Macron, celui-ci ne se verrait pas opposé à une candidature PS face à lui sur la 2ème circonscription.

En revanche dans les Alpes de Haute-Provence, Delphine Bagarry, investie par le PS, pourrait se voir opposer la candidature de Florence Viti-Bertin, investie par le PRG, au terme d’une primaire. Une primaire ? Sous quelle forme ? Qui voterait ? Quand ? La question reste posée…

En revanche, ce que l’ont sait c’est que Jean-Louis Clément souhaite faire voter par la fédération du PRG 04, une motion de soutien à Emmanuel Macron.



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes du Sud : les chiffres du chômage pour le mois d’octobre ont été…

ÉCONOMIE / Sur un mois, dans nos deux départements, le chômage est en hausse.

Hautes-Alpes : 100ème congrès des maires, « un discours rassurant du…

POLITIQUE / La députée La République En Marche des Hautes-Alpes, défend et soutien le discours du président de la République sans réserve.

Hautes-Alpes : l’état du train inquiète sénatrice et députée

POLITIQUE / Pascale Boyer, députée, a saisi le gouvernement par une question écrite concernant l’avenir de la ligne entre Grenoble, Veynes et Gap. Pendant ce temps, la sénatrice Patricia Morhet-Richaud interroge la Ministre des Transports sur les délais de réservation du train de nuit Paris-Briançon

Alpes du Sud : "A la Ste Catherine, tout prend racine !" Verification…

ENVIRONNEMENT / Jacques Bardouin, des Pépinières de Haute-Provence, nous donne ses conseils dans "Alpes 1 et Vous" avec Annie Bogia.

Hautes-Alpes : 4ème salon "Les femmes d'abord" à Tallard ce week-end.

LOISIRS / Anne Baudry, organisatrice de ce salon, était l'invitée d'"Alpes 1 et Vous" avec Annie Borgia ce vendredi à 12h30

Alpes de Haute-Provence : où voter dans le département pour élire le…

POLITIQUE / Dans moins de 15 jours, les 10 et 17 décembre prochains, les militants LR seront appelés à élire leur nouveau président.

Hautes-Alpes : Stéphane Scarafagio réélu président du BTP 05

SOCIÉTÉ / Deuxième mandat de trois ans pour l’Embrunais.

Hautes-Alpes : la piste KL de Chabrières à Vars, piste de tous les records

ÉCHO DES COMMUNES / Dernier épisode sur la commune de Vars.

Alpes du Sud : 11.000 litres de déchets ramassés sur le lac de Serre-Ponçon

ENVIRONNEMENT / La LPO PACA en appelle aujourd’hui à la responsabilité collective.

Alpes de Haute-Provence : un homme convoqué devant la justice pour des…

FAITS DIVERS / Des faits commis entre le 15 septembre et le 31 octobre pour un préjudice de 2.200 euros

Alpes de Haute-Provence : un homme de 19 ans interpellé dans un trafic…

FAITS DIVERS / Placé en garde à vue, l’homme a reconnu se ravitailler sur Marseille

Alpes de Haute-Provence : deux alpinistes embarrés au Jas du Chamois…

FAITS DIVERS / Un secours, à 2.800 mètres d’altitude, compliqué techniquement

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios