Alpes du Sud : les députés français sont-ils mal payés ?

Alpes du Sud : les députés français sont-ils mal payés ?

POLITIQUE / En pleine affaire Fillon, le débat sur l’indemnité parlementaire revient sur le devant de la scène. Alors que touchent vraiment vos députés ? éléments de réponse ici.

 

- Alpes du Sud -

 

Les problèmes judiciaires de François Fillon depuis janvier ont mis de nouveau en lumière le système de rémunération des parlementaires français en pleine campagne présidentielle, et voici que l’écho d’une meilleure rémunération refait son chemin.

Il y a eu d’abord Patrick Stefanini, l’ancien directeur de campagne de François Fillon qui a estimé début mars que le candidat, ciblé par des soupçons d'emplois fictifs, était « victime (...) d'un système qui a été mis en place, il y a des années, et qui consiste à rémunérer ou à accorder des compléments de revenu aux parlementaires à travers le système des collaborateurs. » Des propos qui reviendraient à dire que si François Fillon a employé son épouse, c'était une manière détournée d'arrondir ses fins de mois. Interprétation contestée par la suite par Patrcik Stefanini, considérant que ses propos avait été « mal interprétés ». Mauvaise interprétation ou pas, s’en est suivi d’autres élus demandant une meilleure rémunération des parlementaires, comme Hervé Mariton, Charles de Courson ou l'ancien élu Julien Dray.

 

Que touche un député ?

En premier lieu, un député n’a pas de salaire, mais une indemnité parlementaire. Comme l'indique le site de l'Assemblée nationale,  au 1er février 2017, un député touche 7.185,60 euros brut chaque mois, regroupant son indemnité de base (5.581,05 euros), de fonction (1.437,12 euros) et de résidence (165,44 euros).

Net, cela donne près 5.000 euros par mois (5.362,92 pour les primo-élus en 2012, 4.962,54 pour ceux déjà en place avant les dernières législatives). Pour les sénateurs, les sommes sont équivalentes : 7.209,74 euros brut mensuels, 5.423,18 nets.

Il faut ajouter les frais liés au mandat de l’élu : l’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) est de 5.840 euros pour un député, 6.110 pour un sénateur. L’enveloppe prévue pour la rémunération des collaborateurs parlementaires est de 9.618 euros à la chambre basse, et 7.639 à la chambre haute.

 

Mais qu'en est-il en comparaison avec le revenu des français ?

Si tant est que l’on puisse comparer de façon brute entre un travail de parlementaire et un quelconque autre travail, selon le simulateur de l’Observatoire des inégalités, 96% des Français gagnent moins qu'un député. Le salaire moyen d'un Français s'élève ainsi à 2.225 euros nets, selon la dernière étude de la direction des études statistiques du ministère du Travail (Darès). Enfin, notez qu’un Français sur deux gagne moins de 1.783 euros nets par mois. 

 

Qu’en est-il de l'enveloppe pour rémunérer les assistants parlementaires et collaborateurs ?

Un système opaque et peu contrôlé qui depuis l'affaire Penelope Fillon, permet de connaitre la liste des collaborateurs de chaque député qui a été mise en ligne sur le site de l'Assemblée.

De plus chaque député dispose d'un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs de 9.618 euros mensuels, pour payer d'une à cinq personnes de son choix. « Le député a la qualité d’employeur : il recrute, licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel », précise le site de l'Assemblée. Si toute l'enveloppe n'est pas utilisée, le solde « peut être cédé par le député à son groupe politique pour la rémunération d'employés de ce groupe. »

 

Les députés les mieux indemnisés en Europe :

La France se classe tout de même au huitième rang continental, avec un salaire de base de 85.713 euros pour les députés du Palais-Bourbon, Loin derrière l'Italie, l'Allemagne ou l'Autriche, qui dépassent les 100.000 euros. Une analyse de chiffres que l’ont peut retrouver grâce au média irlandais The Journal.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes de Haute-Provence : le festival des Enfants du Jazz à Barcelonnette,…

CULTURE / C'est le groupe Deluxe qui ouvre cette cuvée 2017

Alpes de Haute-Provence : Volonne, pétition et courrier contre la venue…

SOCIÉTÉ / Alors que l'ours Valentin, de la compagnie Atchaka, doit donner une représentation ce week-end à Volonne lors de la fête médiévale, une ancienne conseillère municipale et une association sont vent debout. En ligne de mire : le bien-être animal

Hautes-Alpes : Festival MusiQueyras du 26 au 29 juillet à Abriès

CULTURE / Henri Charrier, président de MusiQueyras, était l'invité d’Alpes 1 avec Annie Borgia ce mercredi à 12h30.

Alpes de Haute-Provence : La Bastidonne, le feu sous contrôle

FAITS DIVERS / Des centaines de sapeurs-pompiers restent sur place pour veiller aux éventuelles reprises

Hautes-Alpes : la filière bois inspire l’Ile de beauté

ENVIRONNEMENT / Une délégation corse a fait le déplacement ce mardi jusqu’à Gap pour s’inspirer du modèle.

La météo des Alpes du Sud

MÉTÉO / Soleil ce mercredi. Bonne fête aux Anne

Hautes-Alpes : une délégation spéciale pour gérer les affaires de…

POLITIQUE / C’est le préfet Philippe Court qui a nommé par arrêté préfectoral ce mardi cette délégation composée de trois membres

Alpes du Sud : les chiffres du chômage pour le mois de juin ont été…

CHÔMAGE / On compte 7.160 chômeurs de catégorie A dans les Hautes-Alpes et 10.310 dans les Alpes de Haute-Provence

Alpes de Haute-Provence : accident de travail sur un chantier, un homme…

FAITS DIVERS / Il a été évacué sur l’hôpital nord de Marseille par l'hélicoptère de la SAG de Digne les Bains

Alpes de Haute-Provence : 2.000 m² de sous-bois partent en fumée à…

FAITS DIVERS / Un feu s’est déclaré ce mardi vers 16h40

Alpes de Haute-Provence : trois volontaires recherchés par la préfecture…

SOCIÉTÉ / Ils auront pour mission d’accompagner les usagers en sous-préfecture dans leur appréhension des outils numériques

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios