Alpes du Sud : nouvelles aides financières pour les entreprises en Zones de Revitalisation Rurale (ZRR)

Alpes du Sud : nouvelles aides financières pour les entreprises en Zones de Revitalisation Rurale (ZRR)

ÉCONOMIE / Avec la fusion des intercommunalités, les craintes étaient nombreuses de voir certains territoires perdre leur classement en Zone de Revitalisation Rurale, qui offre des avantages fiscaux. Dans les Alpes du Sud, c'est tout l'inverse. Découvrez les cartes et les communes qui en bénéficient.

 

- Alpes du Sud -

 

Vous envisagez de créer votre entreprise dans les Hautes-Alpes ou les Alpes de Haute-Provence ? Le choix pourrait s’avérer judicieux si vous décidez de développer ou de créer une entreprise dans une  Zone de Revitalisation Rurale (ZRR). La dénomination est un peu barbare, mais annonce bien le maintien, ou pour certains, l’ouverture d’aides aux entreprises. Créé dans l’objectif de compenser les difficultés que rencontrent certains espaces ruraux en matière d’attractivité démographique et économique, le classement en ZRR ouvre droit à des avantages, dont des exonérations fiscales et sociales, accordées aux entreprises qui s’installent ou développent leur activité.

 

Quelques exemples :

Toute entreprise créée dans une ZRR avant le 31 décembre 2020 peut bénéficier d’une exonération fiscale à 100 % sur ses bénéfices pendant les cinq premières années de son existence. Au-delà, l’exonération devient dégressive : 75 % la sixième année, 50 % la septième, 25 % la huitième. De plus, les entreprises situées en ZRR peuvent aussi bénéficier d’une exonération de charges patronales spécifique sur leurs embauches pendant un an.

Les activités agricoles sont elles aussi concernées par ce dispositif. L’entreprise doit compter au maximum 50 salariés, en CDI ou en CDD d’au moins douze mois.

 

Qui sont les employeurs concernés ?

Vous êtes :

Une entreprise, quelle que soit sa forme juridique, ou un groupement d’employeurs (dont chaque membre a au moins un établissement situé dans la ZRR ), un organisme d’intérêt général (OIG) dont le siège social est implanté en ZRR pour vos salariés embauchés depuis le 1er novembre 2007. Et vous exercez une activité artisanale, industrielle, commerciale, libérale ou agricole.

Par ailleurs, vous remplissez les conditions suivantes :

Votre effectif est inférieur à 50 salariés tous établissements confondus, situés ou non en ZRR ;

Vous embauchez dans un établissement situé en ZRR dont la réalité économique est établie ;

Vous n’avez pas procédé à un licenciement pour motif économique dans les 12 mois précédant l’embauche.

 

Sont exclues de l’exonération :

L’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics administratifs; les particuliers employeurs; la Poste, France Télécom et les employeurs relevant de régimes spéciaux (SNCF, RATP, Banque de France…).

En savoir plus >>> Exonérations de cotisations sociales en ZRR

 

Un résultat obtenu après plusieurs réunions de travail, auxquelles le député (PRG) des Hautes-Alpes, Joël Giraud, qui représentait son groupe à l’Assemblée, ont eu lieu pour examiner ce projet. Au final la bataille parlementaire s’est déplacée sur le terrain de la loi montagne où a été « inscrit dans le marbre le maintien pendant trois ans des effets bénéfiques des ZRR pour toutes les communes de montagne qui étaient classées en 2014, c’est-à-dire jusqu’à la prochaine réforme prévue de s’appliquer au 1er juillet 2020 », précise le député. Un travail qu’a mené également le député (PS) des Alpes de Haute-Provence, Christophe Castaner, se « félicitant de cette réforme, primordiale pour notre ruralité. Elle montre l’engagement constant de l’État pour ces territoires et leur développement économique et social. »

 

Quels sont les territoires concernés ?

Dans les Hautes-Alpes :

Ce sont au total 149 communes du département (sur 167) au lieu de 85 qui bénéficieront à partir du 1er juillet 2017 des effets bénéfiques des zones de revitalisation rurale.

 

 

 

En détail, les communes qui ne bénéficieront pas d’exonération, car hors ZRR :

Puy-Saint-Pierre, Guillestre, Ceillac, Vars, Risoul, Saint-Clément, Réotier, Saint-Crépin, Eygliers, Crevoux, Les Orres, Baratier, Crots, Embrun, Saint-André d’Embrun, Saint-Sauveur, Châteauroux, et Gap.

 

Dans les Alpes de Haute-Provence :

Ce sont au total 183 communes du département (sur 198) au lieu de 125 et 8 communauté de communes ou d’agglomération sur 12, qui bénéficieront à partir du 1er juillet 2017 des effets bénéfiques des zones de revitalisation rurale.

 

En détail, les communes qui ne bénéficieront pas d’exonération, car hors ZRR :

Salignac, Sourribes, Peipin, Aubignosc, Châteauneuf-Val-Saint Donat, Monfort, La Brillanne, Oraison, Villeuneuve, Volx, Manosque, Montfuron, Pierrevert, St Tulle et Corbière.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes de Haute-Provence : carrefour de Château Arnoux, coupures nocturnes…

TRANSPORT / La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence informe que les travaux d’aménagement du carrefour de Château-Arnoux-Saint-Auban nécessitent la coupure de la circulation.

Hautes-Alpes : la France Insoumise présente ses candidats sur la 2ème…

POLITIQUE / Audrey Vincent-Nedelec et Christophe Tassaux, deux nouveaux visages de la politique qui se lancent pour les législatives dans la seconde circonscription, derrière le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

Alpes du Sud : réserve parlementaire, le choix des sénateurs

POLITIQUE / Comme chaque année, les sénateurs des Alpes du Sud ont choisi de soutenir de nombreux projets grâce à leur réserve parlementaire. Alpes 1 s'est procurée la liste des projets appuyés par P.Morhet-Richaud dans les Hautes-Alpes et J-Y Roux dans les Alpes de Haute-Provence pour l’année 2016.

Hautes-Alpes : président d'un jour, le maire de Saint-Martin-de-Queyrières,…

PRÉSIDENT D'UN JOUR / Jusqu'aux élections présidentielles, Alpes 1 demande aux maires des Alpes du Sud quelle serait leur première mesure, s'ils étaient président.

Hautes-Alpes : 14ème Festival d'accordéon à Embrun samedi 25 mars.

CULTURE / Maryse Imbert, présidente de l’association "De cascade en musette", était l'invitée d'"Alpes 1 et Vous" avec Annie Borgia ce mercredi.

Hautes-Alpes : le tourisme se joue de plus en plus sur Internet

TOURISME / L'Agence de développement des Hautes-Alpes a réuni une centaine de professionnels du tourisme, pour parler de l'intérêt de la vente en ligne.

Alpes du Sud : le panorama sportif de ce mercredi et des jours à venir

SPORT / Le match#5 de la demi-finale des play-offs de la Ligue Magnus, c'est ce soir. Les Rapaces et les Boxers s'affronteront à partir de 20h30

Hautes-Alpes : des étudiants de l'Europe promeuvent le département

TOURISME / Dans le cadre d'un échange Erasmus+, des étudiants de six pays, dont des Français de Gap, vont créer une agence de voyages sur les Hautes-Alpes.

Alpes de Haute-Provence : des contrats de ruralité pour revitaliser nos…

TERRITOIRE / Des contrats de ruralité ont été signés ce lundi en préfecture. Six orientations à ces contrats, comme revitaliser les centres-bourgs, ou encore favoriser la transition écologique.

Alpes du Sud : deux rendez-vous importants à suivre

ÉDUCATION / C’est la semaine de la maternelle, avec des portes ouvertes organisées pour que les parents puissent découvrir les méthodes d’apprentissage.

Hautes-Alpes : 16,5 millions d'euros de subventions de la région

RÉGION PACA / Des aides votées vendredi 17 mars.

L'invité d'Au Bout de l'Actu : "le produit de la neige suscite encore…

TOURISME / Christian Estrosi, président de la région PACA, est venu annoncer une enveloppe de 100 millions d’euros sur 5 ans, dont 32 millions pour les Hautes-Alpes. Le Département mettra la main à la poche, en versant 20 % supplémentaire à la somme accordée aux stations par la région.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios