Alpes du Sud : le guide Michelin a révélé officiellement son classement

Alpes du Sud : le guide Michelin a révélé officiellement son classement

CULTURE / Le Roc Alto à Saint Véran obtient sa toute première étoile, et rejoint les six autres restaurants déjà étoilés dans les Alpes du Sud.

 

- Alpes du Sud -

Le guide Michelin a révélé officiellement son classement ce jeudi en fin de matinée. Au total 4.360 adresses recensées pour 616 étoiles dont 70 nouvelles.

 

Le palmarès 2017 en chiffres

En 2017, les nouveaux restaurants étoilés seront au nombre de 70, parmi les 616 tables du Guide Michelin France 2017, soit 16 de plus que l'an dernier. 52 restaurants perdent leurs étoiles cette année.

Une quarantaine d'inspecteurs sillonnent la France et l'Europe pour attribuer des étoiles à un restaurant Michelin selon cinq critères : le choix des produits, la créativité, la maîtrise des cuissons et des saveurs, le rapport qualité/prix ainsi que la régularité. Ces derniers testent de façon anonyme des tables choisies en toute indépendance et sélectionnent les meilleures, leur décernant les prestigieux macarons selon un classement en 1, 2 ou 3 étoiles. Chaque inspecteur réalise annuellement 240 essais de table. Les établissements sélectionnés sont visités environ tous les 18 mois mais peuvent être aussi visités jusqu'à 12 fois dans l'année si cela est jugé nécessaire.

 

Une nouvelle étoile rejoint le palmarès dans les Hautes-Alpes

Et parmi les nouvelles, le Roc Alto à Saint Véran, de l’Hôtel Alta Peyra qui obtient sa toute première étoile. Son chef Alexandre Lechêne propose une cuisine traditionnelle dans un établissement de prestige à 2040 mètres d’altitude. Un chef de 31 ans.

 

 

C’est le troisième établissement haut-alpin à obtenir une première étoile au Michelin. Il rejoint « Le Péché Gourmand » à Briançon en 2014 et « Les Tables de Gaspard » à Saint-Crépin en 2016 précédemment honorées. Dans les Alpes de Haute-Provence, ils sont quatre à avoir une étoile : « La Bonne Étape » à Château-Arnoux Saint-Auban, « Le Couvent des Minimes » à Mane, le restaurant « Dominique Bucaille » à Manosque et « La Bastide de Moustiers » à Moustiers Sainte Marie.

Pour rappel, le guide Michelin a été créé en 1900 par les frères André et Edouard Michelin. Aujourd'hui, s'il existe dans 28 pays, c'est encore le guide France qui a le plus d'impact. La pression et la cadence frénétique ne plaisent pas tout le monde. Certains chefs prestigieux ont dans le passé renoncé à ces récompenses. L'édition 2017 sera en vente dès le 15 février.

 

Comment sont sélectionnés les chefs étoilés ?

Une quarantaine d'inspecteurs sillonnent la France et l'Europe pour attribuer des étoiles à un restaurant Michelin selon cinq critères : le choix des produits, la créativité, la maîtrise des cuissons et des saveurs, le rapport qualité/prix ainsi que la régularité. Ces derniers testent de façon anonyme des tables choisies en toute indépendance et sélectionnent les meilleures, leur décernant les prestigieux macarons selon un classement en 1, 2 ou 3 étoiles. Chaque inspecteur réalise annuellement 240 essais de table. Les établissements sélectionnés sont visités environ tous les 18 mois mais peuvent être aussi visités jusqu'à 12 fois dans l'année si cela est jugé nécessaire.

 

La carte des restaurants étoilés et remarqués dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence

 

 

Le chef du Roc Alto à Saint Véran, Alexandre Lechêne



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios