Alpes du Sud : migrants, attentats, ministre, Chambon...

Alpes du Sud : migrants, attentats, ministre, Chambon...

RÉTROSPECTIVE / Dernier épisode de notre rétrospective sur les temps forts de l’actualité dans les Alpes du Sud. Aujourd’hui nous terminons avec le mois de novembre et de décembre 2016.

 

- Alpes du Sud -

 

Bonne nouvelle, début novembre pour les stations des Alpes du Sud : la région PACA versera 10 millions d’euros par an aux « Stations de Demain ». Un programme à 50 millions d’euros pour la période 2016-2020, pour « soutenir l’économie touristique liée aux stations de sports d’hiver », s’était alors félicitée Chantal Eyméoud. Cette somme doit permettre le développement des équipements de ski alpin et nordique, l’aménagement des cœurs de stations, de développement du numérique, la diversification de l’après-ski et la rénovation de logements touristiques.

24 migrants ont fait leur arrivés à Briançon début novembre. Des migrants qui ont été accueillis au centre de secours de la Croix Rouge et de la Protection Civile. Ils ont pu se restaurer et aussi passer une visite médicale, avant de rejoindre la résidence des Peupliers et de l'Épicéa. 14 ont rejoints Guillestre, dont 1 mineur qui sera transféré dans les prochains jours à Embrun.

Opération promotion pour les stations des Alpes du Sud, avec la montagne délocalisée à Paris à l’occasion de la 4ème édition de Saint-Germain des Neiges. Une édition du 17 au 20 novembre.

Tourisme encore et comme chaque année Montgenèvre, la doyenne des stations a ouvert en premier dans les Alpes du Sud. Une ouverture les 18 et 19 novembre.  

Fin novembre c’est la venue de la Ministre de l’Education Nationale dans les Alpes du Sud qui fait la Une de l’actualité. Najat Vallaud Belkacem s’est rendue tour à tour au Castellet, mais aussi à L'Argentière La Bessée. La Ministre qui a voulu montrer le soutien du Gouvernement à la ruralité en matière d’éducation.

En décembre, c’est au tour du département des Alpes de Haute-Provence d’organiser un exercice attentat intrusion, soit simuler une intrusion terroriste dans un collège de Sainte-Tulle. Un exercice qui avait été préparé et expliqué aux 441 collégiens, pour éviter tous traumatismes. Il a mobilisé une centaine de gendarmes, six policiers, 40 sapeurs-pompiers, mais aussi une quarantaine de personnels du collège. Au total, près de 200 personnes sont entrés en jeu pour tester les capacités de réaction des différents services.

La Haute-Romanche voit la lumière au bout du tunnel. Après la fermeture du Tunnel du Chambon, en avril 2015 suite à un glissement de terrain et après des mois de travaux pour un coût de 24.4 millions d’euros pris en charge par l’Isère mais aussi l’État, la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Région PACA, les automobilistes sont de nouveaux autorisés à emprunter un tunnel depuis le 16 décembre.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios