Alpes du Sud : l'Union Populaire Républicaine veut claquer la porte de l'Europe

Alpes du Sud : l'Union Populaire Républicaine veut claquer la porte de l'Europe

EUROPEENNES 2014 / La tête de liste, Daniel Romani, explique les arguments

Alpes du Sud - A la veille des élections européennes, si certains partis veulent renforcer le pouvoir de Bruxelles, d’autres veulent tout bonnement sortir du drapeau aux douze étoiles. C’est le cas de l’UPR, Union Populaire Républicaine. Un mouvement inscrit dans la société civile et qui a été créé en 2007. Daniel Romani est sa tête de liste pour la circonscription Sud-Est, celle de la région PACA.

Alors que le président de la République, François Hollande, a mis en garde cette semaine en indiquant que « sortir de l’Europe, c’est sortir de l’histoire », pour Daniel Romani, c’est rester au sein de la structure qui entraîne la crise. Et pour lui, l’UPR est le seul mouvement à représenter la sortie de l’Europe. Contrairement par exemple au Front National porté par Jean-Marie le Pen : "Nous ne sommes pas eurosceptiques, Jean-Marie le Pen n'est pas pour sortir de l'Europe mais pour une Europe des patries", explique t-il sur Alpes 1. 

Quant aux "européistes", "ils veulent créer un état continent où on voudrait inventer un peuple européenne qui n'existe pas. Mais dans ce projet, la France n'existe plus". Rester dans l'Europe est donc une perte pour Daniel Romani, "on va perdre la démocratie française avec le transfert de tous les pouvoirs à Bruxelles".

A noter la semaine prochaine, une semaine spéciale élections européennes dans Alpes 1 Live. De 12h à 13h chaque jour, nous accueillerons une tête de liste.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios