Un centre de recherches internationales à Barcelonnette

Un centre de recherches internationales à Barcelonnette

Séolane, ce centre d’accueil pour chercheurs, est situé au cœur du quartier Craplet.

Alpes-de-Haute-Provence - La ville de Barcelonnette sera prochainement la capitale d’éminents scientifiques français et étrangers. Elle accueillera du 12 au 16 septembre prochain un colloque sur les risques naturels, avec des séries de conférences destinés au grand public. Mais particularité de cet évènement : ce sera également l’occasion de sonner l’ouverture de Séolane. Ce centre d’accueil pour chercheurs est situé au cœur du quartier Craplet, dans l’ancien bâtiment de résidence des cadres célibataires. Sa rénovation a coûté 2 millions et demi d’euros. 6 emplois seront créés pour le gérer. Il pourra accueillir jusqu’à 69 chercheurs, qui pourront profiter de salles de conférence, espace informatique ou encore laboratoires. Pour Claude Rangin, directeur de recherches au CNRS, cet outil pédagogique est l’un des seuls de cette ampleur en France. « Ampleur par la taille de l’accueil, par la diversité des approches. J’ai suivi les demandes d’équipements pour l’informatique, la cartographie, les références régionales et autres. Il y a un effort important qui est en cours », précise t-il.

Au-delà du simple outil pédagogique, Séolane sera aussi un élément de notoriété pour la Vallée de l’Ubaye. « Des ambassadeurs vont venir dans la ville. Les scientifiques vont pouvoir parler de nous et de notre vallée de l’Ubaye », confie Audrey Dunand, chef de cabinet du maire de Barcelonnette. D’autres corps de métier pourront également profiter de l’accueil de Séolane, « des sportifs, des gens qui veulent faire du culturel, des associations qui veulent tenir des conférences », explique Jean Luc Printemps, le directeur de Séolane.

Cette ouverture marque aussi la reconversion quasi-complète du quartier Craplet, après le départ de l’armée et de ses 120 familles. « On est passé du rêve à la réalité. Le quartier a été reconverti entièrement aux activités civiles », se réjouit le maire, Jean-Pierre Aubert. En effet, après l’ouverture la rentrée dernière de l’école d’ébénisterie, et cette année de Séolane, un hôtel d’entreprises accueillera prochainement une 30aine d’entreprises pour une 40aine d’emplois créés. Et en 2014, la Cité Scolaire fera également ses premiers pas.


En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios