Hautes-Alpes : de l’eau à la neige, il n’y a qu’un pas pour les navigatrices du Vendée Globe

Hautes-Alpes : de l’eau à la neige, il n’y a qu’un pas pour les navigatrices du Vendée Globe
© Patrick Domeyne Pro

SPORTS / Samantha Davies était en quelque sorte la locale de l’étape car elle est tout simplement la femme du skipper haut-alpin Romain Attanasio

 

- Hautes-Alpes -

 

De l’eau à la neige, il n’y a qu’un pas pour les navigatrices du Vendée Globe. À l’occasion de la 5ème édition de l’opération « Marin des cimes au féminin » organisée au Refuge Buffère, Miranda Merron, Clarisse Cremer, Alexia Barrier, Isabelle Joschke et Samantha Davies se retrouvent depuis ce lundi et jusqu’à ce jeudi dans la vallée de la Clarée pour partager un moment de convivialité autour du ski randonnée.

 

« Souvent on se sent seul et là, on se rend compte qu’on n’est pas si seule dans ce qu’on vit », Isabelle Joschke

 

En comptant la Britannique Pip Hare qui n’a pas pu être présente, ces six skippeuses ont conclu une merveilleuse aventure aquatique autour du monde mais ô combien usante et solitaire. Ces quelques moments à la découverte des territoires et des paysages haut-alpins dénotent avec leur sport de prédilection et permettent de créer de vrais liens selon Isabelle Joschke, qui a participé à toutes les éditions de cet événement 100% féminin.

Une expérience atypique pour ces cinq grandes sportives sous l’encadrement de l’organisateur, Claude Devalle, la marraine de l’opération Sylvie de Ligondes et le guide de haute montagne Jean-Luc Bégou. Notez que Samantha Davies était en quelque sorte la locale de l’étape car elle est tout simplement la femme du skipper haut-alpin Romain Attanasio.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios